Promesse

le cerisier, février

Mois après mois se poursuivent les aventures du cerisier et du lilas à travers les saisons. En février, il devient difficile de trouver encore un fragment de feuille morte que l'on pourrait peindre. Celles qui crissent aux plus hautes branches du cerisier sont parfaitement inaccessibles et même les vents de tempête n'arrivent pas à les décrocher. Mais elle est déjà là, la promesse du printemps : car les bourgeons se forment, et se teintent d'un pourpre presque incongru au milieu de tout ce lichen et tout ce bois mort.


le lilas, février

Mort ? 
Que non ! 
A peine (si peu) en dormance. 

Je me demande si les eaux de mars me forceront déjà à ressortir ma palette de verts... 


Vous pouvez suivre les aventures de mes deux colocataires arbres en cliquant ICI ou sur le tag "Mois par mois", situé sans doute plus ou moins à gauche de votre écran.

Commentaires

Enregistrer un commentaire