Conférences

Dessiner le monde

Un éloge du carnet de voyage


Le dessin de voyage est une pratique très ancienne ; en Occident, elle a plus de cinq cents ans. Elle naît en même temps que l’homme européen se révèle capable de regarder et de représenter le monde qui l’entoure, par opposition au Moyen-âge durant lequel la perception du monde était essentiellement symbolique. Elle accompagne la découverte du Nouveau monde, l’invention de la perspective, les inventaires des botanistes et des zoologues, la naissance de l’ethnologie, etc.
Et de manière improbable, en ce début de XXIe siècle, à contre-courant de la modernité et de ses avancées technologiques, le carnet de voyage, en tant que pratique et en tant qu’objet de publication, connaît depuis quelques années un vrai renouveau.
On peut comprendre l’intérêt majeur du dessin de voyage tant que le dessin est la seule manière de représenter le monde. Mais pour comprendre pourquoi il survit à l’invention de la photographie et de la vidéo, on est forcé d’aller plus loin et de s’interroger sur les enjeux d’une pratique en apparence anodine.
C’est ce à quoi invite cette conférence : découvrir en quoi le carnet de voyage, plus encore qu’une pratique ou qu’un loisir, nous propose une autre façon d’être au monde.

Format :     1h30 environ (avec un temps de débat)
Support :    PowerPoint.
                  45 diapositives présentant 500 ans de dessin de voyage
Tarif :        250 €

• 

Vert de rage ou bleu de peur !

Du pigment au tableau, une petite histoire des couleurs


Avant de désigner le vert pâle d'une céramique chinoise, Céladon était le nom d'un berger. Le blanc est la couleur du deuil en Inde. Au théâtre, le vert est réputé porter malheur. L'inventeur du bleu de Prusse a inspiré le héros du roman Frankenstein... Derrière chaque couleur, chaque pigment, se cache une histoire et se construit une perception. Dont le peintre s'empare, consciemment ou non, quand il choisit sa palette. Et que nous intégrons à notre tour, spectateurs du tableau.

A la lumière de l'art, cette conférence propose une promenade dans le monde chatoyant des couleurs, de leur histoire et de leur symbolique.

Format :     1h30 environ (avec un temps de débat)
Support :    PowerPoint.
                  30 diapositives établissant le lien entre les pigments 
et leur utilisation en peinture
Tarif : 250 €

 
 Carnet de voyage



Deux acteurs, deux lecteurs, Catherine Weissmann et Emmanuel Delorme 
pour une LECTURE originale et réfléchie de mes textes sur le voyage

Format :     1h00 environ (avec un temps de débat)
au milieu de planches de carnet originales accrochées, posées, suspendues...
Tarif : 250 €



Faire métier d’écrire
Que se passe-t-il de l’autre côté de la page ?


Pourquoi écrire ? Quelles sont les étapes qui mènent du premier mot sur la page au volume pesant lourd dans la main ? Pourquoi publier ? Que se passe-t-il après la publication d’un livre ? ¨Peut-on vivre de sa plume ?...
A travers mon expérience d’auteur publié et en m’appuyant sur des exemples concrets, je propose ma vision de l’activité d’écrivain, certes réaliste mais qui demeure en ce qui me concerne, et c’est le plus important : le projet de toute une vie, la réalisation d’un rêve d’enfant.

 
Format :     1h30 environ (avec un temps de débat)
                  Public visé : lycéens
Support :    PowerPoint.
                  40 diapositives illustrant le propos
Tarif :        200 €

_______________________________________________

Revue de presse

Le Journal de Saône-et-Loire, 30 juin 2011

Conférence

Dessiner le monde / autour du carnet de voyage



Anne Le Maître tenait, vendredi dernier, une conférence sur « Dessiner le monde – autour du carnet de voyage » à la médiathèque de Chauffailles, suite à la présentation des collégiens de Pierre-Faure et du projet « Sur les pas d’Alphonse de Lamartine ». Intervenante sur ce projet, elle avait rencontré les collégiens en février dernier pour leur faire part de son expérience et prodiguer conseils et astuces.
Devant une belle assemblée, elle a présenté son travail de carnetiste de voyage. Ses ouvrages : « Les bonheurs de l’aquarelle (2009), Dijon, carnet d’artiste (2008), Promenade en Bourgogne du Sud (2006), Sens (2005), Carnet d’Aubrac (2005), Sur les pas de R.-L. Stevenson (2004) et Du Puy à Conques par le chemin des pèlerins (2002), en sont autant de témoignages reflétant toute sa sensibilité et la légèreté de son pinceau.
Le carnet de voyage retrace un voyage sur un lieu choisi et se construit grâce à une succession d’aquarelles, transcrivant sur le papier un instant d’émotion, procuré par la beauté d’un paysage, le jeu de la lumière ou l’atmosphère qui s’en dégage.
E. L. (CLP)