mardi 14 janvier 2014

Relever le défi du temps qui passe

"Le temps qui passe", tel était le défi suggéré par Evelyne 
dans le cadre du désormais fameux DEFI DU DIMANCHE 
initié par Charlotte. 

Cela fait un an tout juste que notre Bretonne préférée nous propose une fois par semaine de nous mettre la rate au court-bouillon pour représenter un animal familier, notre dernier achat, un air de musique, la fenêtre, une expression française ou l'arrivée du printemps... 


 Ce défi-ci est donc bien l'occasion de célébrer le temps qui passe 
et les dessins qui se succèdent... 

On en redemande  !



17 commentaires:

  1. Que nenni, gente dame, l'année pleine ne s'est point écoulée encore... bon, va falloir que je change mes lectures du moment, elles commencent à avoir une drôle d'influence sur moi ! Super ton défi, j'adore ! Tu as raison, nous sommes presque à une année de défis, nous en aurons 49 dans la besace, de quoi faire une belle expo collective !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu chipotes, j'ai dessiné mon premier défi le 20 janvier 2013 !
      Ceci étant, oui, tu as raison : je trouve que la lecture des Rois Maudits déteint sur ton style...

      Supprimer
    2. AH LES ROIS MAUDITS...

      Supprimer
  2. Quelle superbe idée, j'adore... je vois que mon thème en a inspiré quelques-un(e)s....
    moi je n'ai commencé qu'á partir du défi n° 21 "dessinez une odeur qui agite vos sens" que j'ai adoré et voilà, on continue car ón ne peut plus s'en passer, parce que cela fait du bien et qu'on y rencontre des gens vraiment intéressants....
    A très bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est chouette de ne "plus pouvoir s'en passer" !!! Et depuis le Défi 21, ça commence quand même à faire !

      Supprimer
    2. eh! les filles serions nous dépedantes??
      bon c'est une bonne drogue!!!
      cependant je suis partie quelques jours et ce rendez vous m'a manqué sainement

      vive ta bonne idée charlotte!!! defions défions..

      Supprimer
  3. C'est toi le petit bonhomme en bas à droite Anne ? Il me rappelle ceux que tu faisais au début de ton blog, c'est très mignon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est moi ! Ca fait longtemps que je n'en avais pas mis sur ce blog, de ces bonshommes de la lune, c'est vrai !

      Supprimer
  4. Merci pour ces aquarelles, ce bleu, ces voyages ... Je me suis évadée l'espace d'un instant en parcourant votre blog.

    RépondreSupprimer
  5. google nous rappelle que diane fossey aurait 82 ans
    qui connait? quelle femme merveilleuse qui a su parlé aux singes et bel exemple de courage et de résistance...dile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pardon pour les fautes car pas relu avant d'envoyer et comme dit mon "homme" quand tu auras fini de taper à toute vitesse, je pourrai te parler

      Supprimer
    2. Mais oui, Diane Fossey, bien sûr. Morte assassinée, comme tant de femmes de courage et de conviction.

      Supprimer
  6. Je ne connaissais pas l'expression "se mettre la rate au court-bouillon"... Original !
    Originales aussi tes "pièces de linge" qui sèchent , pièces uniques évidemment...

    RépondreSupprimer
  7. C'est avec plaisir que je découvre vos œuvres et votre passion, gr^ace à mon fils Lucas que vous avez comme élève . J'espère un jour pouvoir vous rencontrer pour vous remercier pour votre passion de l'histoire-géo que vous savez si bien transmettre et pour échanger autour de vos aquarelles et vos publications. Bien cordialement. Peggy Jeannot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir de vous lire. C'est pour moi émouvant : mes deux mondes se croisent rarement ! Rares sont mes petits élèves de collège qui connaissent mon activité de peintre et d'auteur et c'est très bien comme ça. Sauf que quand ils viennent à le savoir (ici après un échange avec leur professeur de Français), c'est toujours très émouvant pour moi, et les échanges à ce sujet sont riches. A bientôt peut-être, et merci de votre message.

      Supprimer