vendredi 20 septembre 2013

L'épopée des buveurs d'eau !


Les lecteurs de l'article précédent s'en souviennent : Charlotte nous ayant mis au défi de dessiner de l'EAU, j'ai eu l'idée géniale et excessivement originale de croquer un pot à confiture avec deux pinceaux dedans. Fascinée par ma propre présence d'esprit, j'ai ensuite eu la (deuxième) idée géniale de proposer l'exercice à mes petits élèves de l'Atelier, histoire de les mettre de bonne humeur dès la rentrée. Hop, hop, hop : chacun son pot et ses pinceaux... Ils obtempérèrent avec plus ou moins d'enthousiasme et furent d'accord pour envoyer tout ça à Charlotte, manière de relever le défi collectivement. 
Mercredi (Serge, Michèle, Christine, Catherine, Jacqueline) :



... Et jeudi (Odile, Jack, Claire, Elisabeth)




L'exercice, d'ailleurs, fut mis en avant dès mercredi soir par Christine sur son propre blog (quoique riche en eau, la pastèque est légèrement hors sujet) :


Mais voilà que je reçois un message de Charlotte, qui se lamente parce qu'elle avait eu l'idée (géniale et excessivement originale), pour relever son propre défi, de croquer... un pot à confiture avec deux pinceaux dedans, que voici :


Devant la force que recèle un destin décidément télépathe, devant une telle déferlante de pots à confiture, on ne peut que s'incliner... et faire une demande de subvention à Bonne Maman !

PS : Il y a clairement deux écoles, celle du pinceau-poils-en-haut et celle du pinceau-poil-dans-l'eau. Mais à laquelle appartenez-vous donc, cher lecteur (ou chère lecteuse) ?...

liens :


18 commentaires:

  1. Depuis mercredi, mon croquis "pinceau-poil-dans-l'eau" me nargue. Je crève d'envie de retourner les pinceaux, les laisser dans l'eau, ça les abime...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. alors "poil en haut" ...

      Supprimer
  2. Que c'est beau tout cela ! vrai qu'il fallait déjà avoir l'idée :) mais il fallait surtout le faire et mine (ou poil) de rien ce n'est pas si facile. POur ma part j'aurais opté pour les poils en bas (poil aux bras)

    RépondreSupprimer
  3. faire une demande subvention... pour financer le comité de jumelage Dijon/Collinée qu'on pourrait baptiser l'asso du pot à eau !

    RépondreSupprimer
  4. Ca donne envie de peindre des pots à eau et des pinceaux!!!! Et si on se donnait tous le mot? ;-)

    RépondreSupprimer

  5. Je porte la barbe ( pas la poisse ) alors : poils au menton .Pour les pinceaux TOUJOURS poils en haut !
    Surprenant tous ces pots à confiture ,mais normal dans un monde d'aquarellistes . gepetto .

    RépondreSupprimer
  6. Poils en bas quand il y a de l'eau. Poils en haut quand il n'y en a pas... j'aime beaucoup cet exercice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haut les poils...ne bougez plus ...c'est un hold up...

      Supprimer
    2. alors çà, c'est au poil...

      Supprimer
  7. Comme je suis un VRAI artiste subversif et dislectique, moi je peint des pinceaux dans l'haut poil en eau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On reconnaît le vrai dislexique à ce qu'il porte un eau-de-forme...

      Supprimer
  8. Bonjour,

    Merci pour ton gentil commentaire sur ton blog. Je découvre ton univers avec curiosité.

    Je vois que nous vivons dans la même ville. Je vis à Dijon aussi.
    Tes aquarelles sont très réussies. Sur ce, je retourne sur ton site voir la suite ;)

    Bon Dimanche et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très drôle, la blogosphère, qui permet de s'enthousiasmer et de dialoguer avec quelqu'un avant de découvrir qu'il est votre voisin ! J'ai découvert ton blog de (très belles) photos de nature par l'intermédiaire de celui de Petit Singe Vert, qui vit bien loin de Dijon.


      L'occasion ici d'inviter tous les lecteurs de ce commentaire à cliquer sur ton nom (en bleu) pou découvrir ton travail.

      Supprimer
  9. Je découvre ce blog via celui du jeune photographe Samuel Bouche. D'ailleurs je vois qu'il vient juste de mettre un commentaire ici :-).

    J'adore ces vieux pots à confiture. Il y a des bulles d'air dans certains d'entre eux, ce qui leur donne encore plus de charme. J'en ai photographié il y a quelques temps, avec de la confiture dedans.

    Je ne manquerai pas de repasser ici :-).

    RépondreSupprimer
  10. Les grands esprits se rencontrent! lol
    Pour ma part, mes pinceaux d'aquarelles ne restent pas trop longtemps dans l'eau pour ne pas les abimer, mais ceux pour l'acrylique font bien trempette... pour ne pas les abimer non plus!
    Bises

    RépondreSupprimer
  11. Je propose, afin d’œuvrer dans le sens de la créativité de vos ateliers, de venir goûter les confitures et même plus s'il le faut afin de libérer les pots de leur contenu car ce sujet car votre idée géniale et excessivement originale, peut, en plus , nourir son homme.

    Bien amicalement. et bravo à vos élèves

    Roger

    RépondreSupprimer