jeudi 14 février 2019

Une histoire de pigments

En aquarelle, les pigments sont plus qu'un médium : ils sont les partenaires du peintre,
avec lesquels il s'agit d'entrer en discussion. Chacun a sa personnalité, ses manies, ses limites et son petit caractère. 
C'est d'ailleurs ce qui m'amuse par-dessus tout, je dois dire. 
Toute aquarelle est le résultat d'une négociation, plus ou moins bien menée, entre les pigments et vous !


Partant de ça, j'ai eu envie de jouer un peu. J'ai ressorti une aquarelle de neige réalisée en 2016 
avec des pigments Schmincke (Bleu de Paris, Terre d'ombre brûlée). 


Et je l'ai reprise avec des pigments de chez Daniel Smith : phtalo blue, lunar blue, lunar black.


La confrontation des deux me semble intéressante. 
Je regrette seulement d'avoir choisi un papier médiocre pour la deuxième version  
(un Fabriano et ses jolis gondolages, qui donnent à la photo une affreuse ombre grise dans le ciel à gauche...) 
alors que la première avait été réalisée sur mon cher papier Sennelier grain fin.

Et vous ? Qu'en pensez-vous ?
Laquelle préférez-vous ?

16 commentaires:

  1. ce sont deux ambiances très lumineuses ...juste l'impression que tu as réalisé chacune à des heures différentes de la journée ou de l'aube.Je ne choisis pas Les deux me plaisent ….

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup la granulation sur les sapins de la seconde version qui donne un coté "saupoudré de neige".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que l'effet est vraiment très sympa, c'est la magie de la granulation ^^

      Supprimer
  3. je préfère la première mais j'aime les deux. Je choisis pour le jeu !

    RépondreSupprimer
  4. The first is my fav--- the light, the shadows of the posts, the sky.

    RépondreSupprimer
  5. bonjour Anne
    j’aime tellement le rendu sur les sapins ! que j’ai craqué �� travail magnifique
    reste l’encadrement
    bonnes vacances
    Francois Colas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de la découvrir encadrée. Tu me tiendras au courant ?...

      Supprimer
  6. Les deux sont belles. Je préfère, s'il faut choisir, la première. Plus calme, plus claire. Mais c très personnel....

    RépondreSupprimer
  7. odile De roquefeuil15 février 2019 à 16:29

    moi, j 'aime bien l'ambiance atmospherique de la deuxième!

    RépondreSupprimer
  8. bonsoir Anne,
    je trouve que la seconde version est plus douce, plus vaporeuse.

    RépondreSupprimer
  9. Pour le coté gondolé du Fabriano (que j'utilise aussi), je passe un coup de spalter humide sur la face arrière de la peinture, puis je mets celle-ci entre deux planches, sur lesquelles je pose des gros livres. Le lendemain, ma feuille est bien plate ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais mouillée et tendue, mais visiblement ça n'a pas suffi...
      A refaire, donc !

      Supprimer
  10. Je crois (sans en être absolument sûre !) que je préfère la 1ère. Les deux sont intéressantes, mais je trouve que les bleus de la 1ère version donnent une atmosphère plus naturelle, plus "juste". Mais plus je regarde l'autre version et plus je l'apprécie...

    RépondreSupprimer
  11. merci pour ce partage, la 2ème a ma préférence, ce côté naturel dans la touche me plait, ça me donne une idée de plus utiliser le terre d'ombre brûlée, au plaisir de prochaines réalisations comparatives, béa

    RépondreSupprimer
  12. Je préfère la seconde, plus douce et poétique.
    Cela dit, les deux sont parfaitement réalisées

    RépondreSupprimer