mardi 5 novembre 2013

transmission

Non content de rougir les forêts, l'automne colore tous les blogs 
et la mousse y pousse comme au coin d'un bois.
C'est l'époque où, dans les forêts de Bourgogne,  
les grands-pères apprennent à leur petits-fils de trois ans 
comment reconnaître les champignons...



15 commentaires:

  1. elle est jolie cette photo ! bonne journée Anne et bisou ! PN va bien ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il déprime depuis l'arrivée dans l'appartement de Georges-Mouton. Il a peur (à tort, à mon avis) qu'il ne lui fasse de l'ombre...

      Supprimer
    2. Et bien il suffit que PN invite Georges Mouton à aller chercher des champignons et le persuade que les magnifiques amanites phalloïdes qu'ils ont cueilli seront excellentes en omelette (puisque Georges ne mange pas de ragout).

      Supprimer
    3. Si jamais Georges lit ce post, tu ne vas pas t'être fait un ami (mais je ne suis pas sûre qu'il sache lire)...

      Supprimer
    4. bon ! les grands mères aussi..je l'ai fait avec ma petite fille 4ans et nous avons trouvé trompettes;;pied de mouton et une girolle pas 2!!!
      MA petite fille était ravie;;;c'était dans le sud ouest...et beaucoup de champignons!!

      Supprimer
    5. Les générations actuelles sont des survivants !...

      Supprimer
  2. This could make a lovely watercolour painting! I would love to see one!

    RépondreSupprimer
  3. Très jolie photographie, l'angle de vue est très adapté et l'atmosphère qui s'y dégage traduit parfaitement la réalité.

    Une amanite dans le viseur? J'ai l'impression qu'il y a une volve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense à une amanite panthère, il y en avait plusieurs sur ce chemin.

      Supprimer
    2. Je suis de ton avis

      Samuel

      Supprimer
  4. L'angle de vue est génial, et ce grand père, main dans la main avec son petit fils, quelle jolie image....

    RépondreSupprimer
  5. Superbe photo, l'angle de prise de vue est sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Cath, et bienvenue à toi sur "Bleu de Prusse". Il faut que j'aille te rendre une petite visite sur ton blog à mon tour...

      Supprimer