mercredi 3 juillet 2013

Un petit coin de SonoPluie

Ils ont débarqués chez moi un beau jour, avec leur micro, des rêves plein la tête, et du soleil plein les yeux... mais un parapluie sous le bras. On a bavardé des heures durant. De la peau des murs, de l'odeur froide des vieilles pierres quand tombent les feuilles à l'automne. 
Des villes hautes qui cherchent l'horizon. 
Ils avaient aimé mes mots. 
J'ai aimé leur poésie.
Et maintenant, quelque part au détour d'une rue de Dijon, 
c'est avec elle que j'ai rendez-vous.


"Ils" : Pascaline Marot et Grégoire Gorbatchevsky
de la compagnie Digital Samovar
Dans le cadre du festival Dièse #8 dédié aux créations artistiques contemporaines et innovantes, du 3 au 6 juillet, ils ont imaginé pour Dijon une déambulation sonore, sous des parapluies repeints aux couleurs de la poésie. 

SonoPluie. 

De notre entretien - et d'autres, bien sûr - est née une création sonore et musicale que chuchotera chaque parapluie à  l'oreille de celui qui le porte. Secrets délivrés au hasard de la déambulation dans les rues de la ville. Labyrinthe tissé de mots et de bruits. Chaque itinéraire est unique... 

Et moi je me réjouis que, de rencontre en sourire, de pages en pavés, 
les mots se déploient, s'envolent, se relient.
Nous relient.


liens : 
http://www.festivaldiese.fr/sonopluie/
http://www.sparse.fr/2013/07/01/sonopluie-lexperience-au-coeur-de-dijon/
SonoPluie, c'est à 17 h, tous les jours du 3 au 6. Séance supplémentaire samedi 6 à 10h. Réservation obligatoire au bureau du festival (03.80.74.53.33)


5 commentaires:

  1. Des parapluies...pff ! comme il pouvait pleuvoir à Dijon... en tout cas, tout cela à l'air fort original et est bien tentant.

    RépondreSupprimer
  2. Hum intrigant et passionnant...Bravo

    pour la Bretagne, quelques photos...cf lien
    j'y étais en juin entre Morbihan et Finistère et partout l'eau, le vent, les marées, la lumière unique et les odeurs...longtemps les algues sont restées dans mon nez, sur mon oreiller, partout protectrices du souvenir heureux et des A bientôt Kenavo

    RépondreSupprimer