samedi 13 avril 2013

E. Hopper, carnettiste à rebours ?

 

J'ai déjà évoqué les talents d'aquarelliste - découverts au Grand Palais cet automne - du peintre américain Hopper (1882-1967). Le très joli cadeau de mon amie et élève Valérie, Edward Hopper, de l'oeuvre au croquis, (éditions Prisma)  est l'occasion d'évoquer ici ses talents de carnettiste. Et  d'évoquer ainsi une habitude singulière que prit le peintre, et qui est précisément l'objet de ce livre. 

 Durant 30 ans, secondé par son épouse, il dressa dans de gros registres de type comptable,  un inventaire de l'ensemble de ses oeuvres. Chaque page comporte titre, date, prix de vente et nom de l'acheteur, ainsi qu'une description du tableau et une esquisse, le plus souvent à l'encre, faite donc a posteriori, du tableau décrit. 

Carnet de voyage à rebours dans l'oeuvre d'un des peintres majeurs de l'Amérique du XXe siècle, donc. Il est passionnant de se plonger dans la manière dont Hopper revisite  lui-même son travail, ce qu'il en retient, aini que ce qu'en raconte sa femme, la fidèle et diserte Jo, qui ne ménage pas les adjectifs pour livrer la description la plus complète possible des tableaux de son mari, lequel annote à son tour ses commentaires.


Et la manière dont il reprend en noir et blanc l'ossature, la structure de tableaux qui nous ont tant marqué par l'audace de leurs couleurs est encore une autre aventure.


J'ignore d'où vient le troisième croquis de la série ci-dessous, glané sur la Toile et qui n'appartient pas au corpus des "registres". Mais pour le plaisir, et en l'honneur du soleil qui ,ce matin, envahit l'appartement après des jours de grisaille... C'est Morning Sun (1952).






9 commentaires:

  1. This is the most interesting posting that I have read for a very long time. Thank you very much for sharing it with us, Anne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci à vous, John, pour ce SI GENTIL commentaire ! Je suis réellement fascinée par cette histoire de carnet à l'envers et j'ai dû me chapitrer pour ne pas en écrire trop long...

      Supprimer
  2. Merci beaucoup de partager ton livre avec nous.

    RépondreSupprimer
  3. Au plaisir de découvrir ce blog en passant par chez Céline Chollet, à bientôt et amitié, Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue sur Bleu de Prusse, Martine ! Je suis moi-même une fidèle lectrice du blog de Céline. A bientôt, au bonheur des couleurs...

      Supprimer
  4. Merci, Anne, d'avoir décrit et partagé ce livre avec tant de passion ! Je l'ai acheté suite à l'exposition et adoré.

    RépondreSupprimer
  5. Bienvenue sur Bleu de Prusse, Catherine 33. C'est banale de le dire mais elle était magnifique, cette expo, n'est-ce pas ?

    RépondreSupprimer
  6. Merci d'avoir remis le lien de ce post, je l'avais raté! C'est super intéressant, même si je le découvre avec tant de retard, y a pas d'heure pour Hopper! ;-)

    RépondreSupprimer