mardi 28 février 2012

Hommage à Edith Holden

 J'évoquais l'autre jour l'aquarelliste Edith Holden. Naturaliste, née en 1871, elle consacre l'année 1906 à tenir un "journal champêtre" (Nature Notes for 1906) qui nous ravit encore, et nous permet par exemple de découvrir, que, le 6 mars "tous les bourgeons de fleurs sortent de l'herbe, tout droit comme de petites lances vertes parmi les lames d'épée des feuilles vert bleuté" ou que le 27 juin "les secousses d'un tremblement de terre se sont fait sentir dans quelques comtés de l'ouest de l'Angleterre".

Professeur de peinture dans un établissement pour jeunes filles (pour lesquelles elle avait conçu, à titre de modèle, son journal champêtre), illustratrice de livres pour enfants, mariée à un sculpteur, Edith Holden est morte de façon tragique le 16 mars 1920, noyée dans la Tamise dans laquelle elle était tombée en voulant, pour l'étudier de plus près, attraper avec son ombrelle un chaton de châtaignier.

 Je redécouvre ces jours-ci avec délices ce journal, réédité en France en 1996 par les éditions du Chêne, et j'en profite, comme à 12 ans, pour exercer mes pinceaux, sur ces digitales et ces roses sauvages, fleuries un jour de juin du côté "entre Bickenhill et Hampton-in-Harden", il y a cent six ans !

7 commentaires:

  1. elle n'avait que 50 ans...en mars la tamise ne devait pas être trop chaude... pauvre femme...
    c'est très beau ce que tu as réalisé avec l'étape du dessin... bien
    si il reste une place pour moi le 31, je viendrais bien m'essayer aux oiseaux.. qui commencent à rechanter ce matin...donc tu m'inscris si cela est encore possible et bonnes vacances..une pensée pour moi devant les thermes de Caracalla ... que cela va me sembler long...mais je vais travailler odile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca y est, tu es inscrite ! Merci de ta visite, Odile, tu deviens une pro de la blogosphère
      ;-)
      A bientôt, peins bien.

      Supprimer
  2. La pratique de l'aquarelle semble pousser et aider à écrire. Celle de la photo, pas.

    Puis, vous vous exercez, vous avez vos thèmes … comme une musicienne. Avec la photo, non (au moins pas le photographe que je connais). (Up)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois, Up, que quand l'écriture vous tient, tout vous pousse à écrire (vous ai-je parlé de mon addiction au tricot, bien connue de ceux et celles qui fréquentent l'Atelier !?)
      Mais aussi, quand trop de choses vous intéressent, trop de choses vous éloignent de l'écriture, faute de temps. Que faire ?...

      Supprimer
  3. Son journal est bien émouvant !

    RépondreSupprimer
  4. J'avais déjà entendu parler de ce journal. Crois-tu qu'on peut encore se le procurer? Je croyais qu'il était épuisé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a été régulièrement réimprimé et je l'ai trouvé sans problème (neuf et à petit prix) sur un site de vente de livres en ligne. Vas-y, ça vaut la peine de glisser ce livre dans sa bibliothèque.

      Supprimer