mardi 21 juin 2011

Rester de marbre


A la demande de l'un de mes élèves, étudiant en architecture d'intérieur, nous avons consacré un cours à la reproduction de l'aspect du marbre. Exercice plaisant s'il en est, pour lequel l'aquarelle se révèle particulièrement adaptée. Je n'en doutais pas : la peinture sur feuille humide permet de créer les nuances, que la peinture à sec soulignera d'effets plus appuyés. 
Je n'avais pas idée en revanche, primo du plaisir enfantin que l'on peut prendre à s'amuser ainsi sans se soucier de choses aussi ennuyeuses que les lois de la perspective, et secundo de l'excellence d'un exercice qui associe travail sur les couleurs et entraînement à apprivoiser le degré d'humidité du papier. Trouvez-vous un modèle (votre cheminée, votre plaque à pâtisserie,  la basilique Saint-Marc de Venise...) et essayez : vous m'en direz des nouvelles.
Autant vous dire que dans mes cours d'initiation de l'an prochain, il faudra savoir rester de marbre !

2 commentaires:

  1. Et j'adore l'effet rendu! Cela pourrait être de l'abstrait, ou ce que l'on veut on s'en fiche, les couleurs et la texture sont à rêver!

    RépondreSupprimer
  2. Oui on apprend décidément beaucoup en apprenant aux autres et on s'en inspire même parfois aussi.

    RépondreSupprimer