mercredi 1 juin 2011

Green


"Tout ce vert, tout ce vert qui m'entre dans les yeux,
La folie du feuillage au temps du gai solstice,
Je m'en nourris autant que du ciel blanc et bleu.

Je respire les foins, la sauge et la mélisse.
Je mords l'herbe des champs, la feuille du sorbier,
La fraîche menthe sombre et le rude genêt.

Tout ce vert qui m'entre dans les yeux. Tout ce vert."


Frédéric Kiesel

(Même mon pot à eau prend les couleurs du pré.)

4 commentaires:

  1. Je ne sais pas pour l'aquarelle, mais en photo, le vert c'est… hum, ... difficile. (Up)

    RépondreSupprimer
  2. Infinie variété des verts!
    C'est une couleur cannibale, qui mange le bleu et le jaune; seul le rouge lui résiste.

    RépondreSupprimer
  3. Oh, on dirait ma soupe fraîche de petits pois et fèves à la menthe de l'autre jour !!! :-)

    RépondreSupprimer
  4. Bon appétit Epistyle !
    Up et Cléon, vous avez raison : le vert, à l'aquarelle, c'est un vrai... hum,... casse-tête.

    RépondreSupprimer