samedi 4 décembre 2010

Faire paysage

Triage, banlieue parisienne, novembre

6 commentaires:

  1. Je répète ce que je t'ai déjà dit: tu rends beaux les paysages les plus laids.
    Quoique j'ai toujours été fasciné par les gares de triage.
    Oui, mais fascinant ne veut pas dire beau.
    Et pourtant, ton aquarelle est belle, ce qui ne l'empêche pas d'être fascinante.
    Bon, j'arrête, ça devient trop compliqué, je vais avoir mal à la tête.

    RépondreSupprimer
  2. Les gares de triage donnent mal à la tête, le fait est connu !Ce que j'aime bien dans cette aquarelle (en toute modestie), c'est la couleur des wagons bleu vert, à la fois vive et un peu sinistre.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup : c'est vrai, pourquoi peindre toujours ce qui est beau alors qu'en peinture une belle lumière ou un joli vert et hop : un tableau magnifique et qui de plus témoigne de notre époque.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais envie d'écrire "bien fait!" pour ceux qui pensent qu'une rose est belle-obligée et qu'une gare de triage, non.
    Vous avez bien fait de le montrer. (Up)

    RépondreSupprimer
  5. Il faudrait essayer de peindre une rose laide. Et c'est sûrement possible, mais tout aussi sûrement moins bon pour notre âme !

    RépondreSupprimer