vendredi 22 novembre 2013

Bourgogne, première neige

Dans la nuit d'hier, la neige est arrivée et, sans bruit, a envahi la ville sur ses pattes de chat. Le matin au réveil,  tout était transfiguré, doublé de blanc, et scintillait sous le soleil. Quelques lève-tôt flânaient le nez en l'air. Aller chercher le pain prenait des allures d'expédition en forêt et les collégiens lançaient leurs premières boules de neige de la saison.


Dans la matinée, chance inespérée, je devais me rendre dans la côte, à Brochon (près de Gevrey-Chambertin) pour une animation autour de l'aquarelle (je vous en reparlerai). Entre les rangs de vignes ouatés de neige, j'ai suivi le chemin des écoliers.


En cette fin novembre, les feuilles n'étant pas toutes tombées, certains arbres étaient encore verts : ainsi donc l'automne hier avait rendez-vous avec l'hiver. Ce n'est pas si souvent qu'ils peuvent passer une journée ensemble...




Donnez nous des chemins et de la lumière, un clocher pointant sous la neige, un chien qui court dans les flaques, un ciel qui rit sous les nuages.
Et le temps de lever la tête, et de ne pas manquer la Beauté quand elle passe.




19 commentaires:

  1. ah oui oui magnifique...
    que notre BURGONDE est BELLE

    RépondreSupprimer
  2. C'est très beau, et apaisant. Un peu difficile à imaginer vu d'ici ou la neige est si rare, comme le vrai froid. Profitez bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut bien que nous ayons des compensations, nous qui sommes si loin de la mer...

      Supprimer
  3. C'est superbe et pas seulement parce qu'il y a de la neige. Le talent de la photographe y est pour beaucoup.

    RépondreSupprimer
  4. Les enfants ne m'ont pas dit qu'il avait neigé... ils ont le nez dans leurs études ? Tu as eu bien raison de faire une petite escapade dans les vignes enneigées, j'aime bien ton évocation de la rencontre automne-hiver !

    RépondreSupprimer
  5. Bien dit et bien vu, Anne.

    Il ne faut jamais rater une occasion d'un petit moment de bonheur à contempler une jolie chose, un paysage, une fleur, une feuille, un caillou. Les petits bonheurs font les grands.

    Plaignons ceux qui n'en sont pas capables : leur vie est bien grise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonheur du photographe ou du peintre. Le regard...

      Supprimer
    2. L'essentiel est d'avoir un œil gourmand.

      Supprimer
  6. Quelle chance ! Ce matin là, j'ai dû aller à la Fac pour faire des enseignements et lorsque j'ai pu me libérer, la neige fondait et le ciel était devenu tout gris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça n'a pas duré longtemps, c'est vrai. Quand je suis sortie du lycée, à midi, la neige était tombée des branches et des sarments tandis qu'à Dijon, tout se mélangeait déjà en une triste bouillie grisâtre.

      Supprimer
  7. C'est beau.... c'est vrai qu'on voit rarement de la neige sur les feuilles encore rousses de l'automne !

    RépondreSupprimer
  8. la neige, pour nous aussi, mais pas dans les rythmes et les couleurs de chez toi ! j'adore tout autant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et chez vous, elle fond moins vite ! Vous allez bientôt pouvoir sortir les skis et chercher dans le blanc les traces de pattes du lynx...

      Supprimer
    2. J'y vais de ce pas, un détour au gîte de la réserve avant de rendre visite aux amis suisses. Quel bonheur de retrouver les montagnes et les neiges du lac de St point.

      Supprimer
    3. Petit veinard ! Embrasse de ma part Fred, Christophe, les lynx, le lac, les neiges et les montagnes !

      Supprimer
  9. Super, tu vas faire de belles aquarelles ! (Et nous, on va les admirer !)

    RépondreSupprimer
  10. Le joli manteau immaculé n'a pas duré, malheureusement. Tes photos sont magnifiques.

    RépondreSupprimer
  11. Superbes photos, belle lumière .-)

    RépondreSupprimer