mardi 28 février 2012

Hommage à Edith Holden

 J'évoquais l'autre jour l'aquarelliste Edith Holden. Naturaliste, née en 1871, elle consacre l'année 1906 à tenir un "journal champêtre" (Nature Notes for 1906) qui nous ravit encore, et nous permet par exemple de découvrir, que, le 6 mars "tous les bourgeons de fleurs sortent de l'herbe, tout droit comme de petites lances vertes parmi les lames d'épée des feuilles vert bleuté" ou que le 27 juin "les secousses d'un tremblement de terre se sont fait sentir dans quelques comtés de l'ouest de l'Angleterre".

Professeur de peinture dans un établissement pour jeunes filles (pour lesquelles elle avait conçu, à titre de modèle, son journal champêtre), illustratrice de livres pour enfants, mariée à un sculpteur, Edith Holden est morte de façon tragique le 16 mars 1920, noyée dans la Tamise dans laquelle elle était tombée en voulant, pour l'étudier de plus près, attraper avec son ombrelle un chaton de châtaignier.

 Je redécouvre ces jours-ci avec délices ce journal, réédité en France en 1996 par les éditions du Chêne, et j'en profite, comme à 12 ans, pour exercer mes pinceaux, sur ces digitales et ces roses sauvages, fleuries un jour de juin du côté "entre Bickenhill et Hampton-in-Harden", il y a cent six ans !

dimanche 26 février 2012

Bleu montagne

Hier à l'Atelier avait lieu le mini-stage, animé par Hervé Espinosa, 
consacré à la peinture de montagne. Un après-midi passionnante pour découvrir les techniques, propres à Hervé, de rendu de sommets enneigés, de glaciers et de moraines.




Ambiance studieuse, concentration et bleu outremer étaient au rendez-vous. Sans oublier le thé Lady Yang Guifei de Marie, le gâteau au chocolat de Françoise et le pain d'épices de Christine (l'aquarelle, c'est bien, mais ça aurait tendance à faire grossir.) 
pour la recette de pain d'épices de Christine, cliquez ici !)

 Dômes de Miage, Hervé Espinosa

Hervé met en ligne l'essentiel de son enseignement d'hier sur son site Entre deux Eaux.  Pour s'initier, pour découvrir, pour approfondir : cliquez ici.

vendredi 24 février 2012

Quatre petits cochons

Quand je vous disais que je nage en pleins projets pour la jeunesse ! Ici, à partir d'un texte écrit par moi-même personnellement, le travail d'Elodie Bossrez, super illustratrice dont j'adore l'humour déplorable, qui ressemble un peu au mien (les spécialistes des jeux de mots vaseux en auront pour leur argent). Nous sommes en train de vous mitonner un album aux petits oignons... ou plutôt : aux petits lardons ! Ces quatre petits cochons sèmeront bientôt la terreur dans les bacs des libraires - juste le temps pour nous de trouver un éditeur !
Allez visiter le site d'Elodie : http://elodiebossrez.blogspot.com/ et n'hésitez pas à lui laisser un message.

mercredi 22 février 2012

Le petit roi

Quelques dessins pour une étude de personnage : 
j'avais envie de vous présenter mon "petit roi"...
Le carnet Jura enfin bouclé (et bientôt en librairie, j'espère), 
je renoue avec mon goût pour la littérature jeunesse. 
J'aurai sans doute l'occasion de vous en reparler bientôt.

lundi 20 février 2012

Chromatique


Intervention d'élèves de l'Ecole des Beaux-Arts, 
façade du bar "Le Kent", rue Bannelier, à Dijon samedi.

samedi 18 février 2012

En fleurs

Marguerites empruntées à C. Hamilton

N'oublions pas que le printemps se prépare.
N'oublions pas de nous préparer au printemps !

jeudi 16 février 2012

La neige, une fois de plus

Les Prés d'Haut, Jura.
Quoi de meilleur, en ces jours où tombaient la neige sur la ville, que de laisser tomber en flocons les ombres bleues sur le blanc du papier ?
Une nouvelle aquarelle de ma série consacrée au Jura sous la neige, et toujours autant de plaisir à balader mes pinceaux dans ces paysages où, il y a peu, je traînais mes raquettes.

vendredi 10 février 2012

De Catherine Hamilton à Edith Holden


Quelques liserons printaniers,  
que ma Flore identifie d'ailleurs plutôt comme des Calistegia silvatica.  
Le liseron est rosé.

Ce petit dessin, comme le précédent, est recopié d'un  joli ouvrage de Catherine Hamilton, England is a garden,  consacré aux jardins d'Angleterre. 
Tout le charme anglais (au demeurant, l'artiste est néo-zélandaise) dans ces aquarelles délicates, dignes de figurer dans l'album d'une jeune fille de bonne famille, ou dans le journal d'Edith Holden.



Vous souvenez-vous d'Edith Holden, cette lady du temps d'Edward VII ? Son journal fut un véritable best-seller du début des années 80. Quand j'avais douze ans, elle m'a donné tant envie de peindre...

mardi 7 février 2012

Gentil coquelicot...


... Parce qu'à force de blanc, on 
finit par avoir envie de manger un peu de couleur !

lundi 6 février 2012


Un soleil merveilleux, des températures extrêmes : 
le Jura hier, avec les pistes de fond désertées (c'est dangereux, l'hiver...)
et le vin chaud qui coulait à flots.

Une belle moisson d'images, à transformer, un jour peut-être, en aquarelles longuement travaillées au coin du feu. -17°C, même au soleil, c'est un peu frais pour se lancer dans la peinture sur le motif...

dimanche 5 février 2012

Vive Saint-Vincent

Mais que font-ils donc à sautiller ainsi comme d'élégantes puces, 
parés de vêtements couleur de cassis ou de moutarde


Où sont leurs doudounes, leurs moufles, leurs bonnets ?! 


Qui sont-ils ? A Dijon, le premier dimanche de février, il fait un froid polaire...


Eh oui : avec leur petit verre dans un sac autour du cou, avec leurs faux airs de curistes prenant les eaux à Evian ou Vichy, ce sont quelques-uns des milliers de participants à LA SAINT-VINCENT TOURNANTE, cette réjouissance des pays viticoles qui voit les sociétés de solidarité vigneronne célébrer leur saint patron en renouvelant leurs promesses d'entraide - et accessoirement faire déguster à qui veut les produits de la vigne. 
Avec modération, vraiment ? 
Côtes de Beaune, de Nuits, Côte châlonnaise, Chablis, vins du Maconnais... 
En tout cas, le week-end dernier, on n'avait pas le droit de dépasser sept verres.


 

mercredi 1 février 2012

Encre

Musée de la vie bourguignonne, Dijon

Ecrire, aussi. 
Il n'y a pas que les couleurs, dans ma vie. 
Il y a les mots.

Que revienne bientôt le temps de l'encre.