mardi 18 juin 2013

Roses et cerises



Samedi dernier, retour à l'Atelier des Talents de Saint-Clément, près de Sens (Yonne) afin d'initier seize passionnés de dessin aux capricieux mystères de l'aquarelle. Les roses - de jolies  petites roses de jardin aux pétales d'or et de nacre,  étaient au programme  : pas facile pour un début !


Au fur et à mesure, on accroche et on commente, sans oublier de croquer quelques cerises (croquer... aux deux sens du terme). Admirez la concentration !




• Agnès Hardi est une talentueuse créatrice de tissus. 
Vous pouvez découvrir et admirer son travail ici : http://www.agnes-hardi.com
 
• L'Atelier des Talents de Saint-Clément est présidé par l'énergique Alain Crozet. 
 
 
 

9 commentaires:

  1. Pas facile en effet un bouquet de roses !
    Connais-tu Claire Felloni ? Elle fait dessiner une seule rose à la fois, c'est différent et ça fait plus aquarelle botanique...
    http://www.aquarelle-bota-clairefelloni.com/
    Bonne journée,
    Céline.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'apprécie beaucoup le travail de Claire Felloni (qui vient de poster un sujet sur la peinture de roses). Dans une démarche très différente puisqu'elle a une démarche botaniste. J'essaie d'inciter les élèves, non à décrire et expliquer la rose, mais à rendre compte, de manière plus spontanée, à l'idée, l'émotion d'un bouquet de roses... et c'est là que l'architecture de la fleur est à la fois un défi et éventuellement un obstacle : ne pas se perdre dans les détails, mais 'savoir' comment s'enroulent les pétales,etc. Equilibre difficile à trouver !

      Supprimer
  2. Quelle délicatesse, et quelle légèreté (tiens, ça pourrait faire l'objet d'un défi, non ???).
    En tout cas, tes élèves ont l'air beaucoup plus calmes que mes 10, qui se sont transformés en 15 puis 17 de Samedi matin...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grâce à mon extraordinaire autorité naturelle...

      Supprimer
  3. Cet atelier a l'air très chaleureux! :) ils bossent bien ces "nouveaux" aquarellistes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ambiance aussi sérieuse que sympa ! Et puis eux, contrairement aux stagiaires du Jura, ils n'étaient pas gênés par leurs moufles...
      ;-)

      Supprimer
  4. J'ai longtemps connu ces ambiances d'atelier où le prétexte à se réunir était aussi, le plaisir d'être ensemble et de peindre. Mes "élèves" étaient vieux, très vieux, ma la des, très malades , puisque tous déments et atteints de la Maladie d'Alzheimer. Art-thérapeute, j'ai, modestement, contribué à adoucir leurs univers. Je n'en ai pas connu qui résistaient au plaisir de peindre, et de la couleur. Ces parenthèses étaient des délices partagés et, les photos qui étaient prises de ces instants ressemblaient tellement à tes ateliers( maladie mise à part). Le monde civilisé ne l'est pas autant qu'on le pense et l'art est une des meilleures façons de faire reculer la barbarie. Il nous appartient de donner à chacun, le goût d'arpenter ces chemins où la vie lui semblera plus humaine.
    Merci pour ce que tu fais dans ce sens.
    Amicalement.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis persuadée, Roger. Pour avoir eu la même expérience avec de jeunes élèves mentalement handicapés, je te rejoins tout-à-fait sur ce point. Continuons donc le chemin...

      Supprimer