dimanche 4 juillet 2010

La route


Je ne sais pas au juste d'où ils viennent, mais il y a dans un coin de ma tête un gros homme et un chat noir qui peu à peu prennent leur indépendance. Après leur rencontre, un peu tristounette (voir plus bas, deux messages précédents), les voici qui décident de partir vivre leur vie, de prendre la route à la recherche du soleil.
Affaire à suivre...

5 commentaires:

  1. Le suspense devient insoutenable. Je ne dors plus, je tourne et retourne dans le lit en me demandant ce qui va arriver à ces deux personnages énigmatiques.
    Qu'est-ce qui les a poussé à tout quitter aussi abruptement le confort des bistrots accueillants, le soleil de la place et le bruit rassurant du faux-col de bière qui s'abaisse lentement dans le verre?
    Arrête de nous faire languir!

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quelque chose qui m'ennuie dans ton blog: quand un article à un seul commentaire, il y a quand même un "s" à commentaire; même s'il n'est pas particulièrement singulier, c'est choquant. Tes scrupules de prof ne s'en émeuvent-ils pas?
    Quitte à faire une faute, vaut-il mieux mettre un "s" pour un commentaire unique ou ne pas mettre de "s" quand il y en a plusieurs?
    Il est temps de poser les vrais questions qui préoccupent les Hommes et les Femmes de ce pays.
    Les Françaises et les Français ont droit à de vrais réponses.
    Sinon, on ne va pas tarder à se taper une brioche à la praline maison. Et là, y a pas de question à se poser.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis absolument, définitivement et radicalement d'accord avec toi sur ce sujet. La mention "1 commentaires" mérite au moins la prison à vie. Ceci dit, avec Blogger, impossible de rien y changer. Une seule solution, donc : laisser PLUSIEURS commentaires. A tous les lecteurs, merci d'avance!..

    RépondreSupprimer
  4. Pour le Gugusse, la suite (et par là-même la réponse à tes angoisses) est imminente. Patience...

    RépondreSupprimer
  5. "Pour le Gugusse, la suite (et par là-même la réponse à tes angoisses) est imminente. Patience... "
    OUF!!!

    RépondreSupprimer