Retour sur les stages de l'été : pleine nature dans le Haut-Doubs


Peindre en plein vent. En plein champ. 
Peindre sous les branches. 
Peindre dans la mousse, au milieu des pierres. 


Peindre noyées dans l'herbe verte. 
Peindre au son des cloches de vaches. 
Peindre le souffle court devant la chaîne des Alpes au matin.


Le dernier stage de l'été nous a emmenées pour trois jours jouer à saute-frontières sur le toit du Doubs, entre les Fourgs (France) et Sainte-Croix (Suisse). Pas d'église romane cette fois-ci, ni de lavandes, ni de lavoirs rustiques, mais des chardons, des épilobes et les dernières gentianes.



Et toujours le plaisir de se fondre dans le paysage, de tenter de ne plus faire qu'un avec lui.


Les stages d'été, c'est fini. 
Maintenant, on va préparer l'automne, et c'est bien aussi. 
Les stages du samedi reprennent, les cours hebdomadaires, les stages à distance. Autant de bonnes raisons (en faut-il vraiment ?) de ne pas lâcher les pinceaux. 

Commentaires

Enregistrer un commentaire