mercredi 11 juin 2014

Quand on parle d'adolescents et de livres...

Près de 800 lycéens à l'auditorium de Dijon jeudi dernier 5 juin ! J'ai assisté parmi eux à la cérémonie de remise des trophées du prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne auquel ils avaient tous participé. 
Imposante, la cérémonie l'était encore davantage par l'ampleur des travaux présentés que par la remise des prix elle-même : en effet,  chaque classe présente ce matin-là, en plus de lire et de classer les dix livres proposés à leur choix (cinq romans et cinq BD), en plus de rencontrer certains auteurs, avait à réaliser une production artistique inspirée de ses lectures de l'année. Productions que nous avons donc pu découvrir. De la comédie musicale au slam, du court-métrage au mime et à la danse... 

J'ai ainsi eu la joie de découvrir - c'était d'ailleurs la première prestation présentée - la production finale des 36 élèves du lycée Stephen Liégard de Brochon, que j'avais initiés cette année aux rudiments de l'aquarelle. Ils avaient choisi la forme du court-métrage d'animation pour élaborer un résumé de quatre de leurs lectures, condensées sous la forme de silhouettes noires dansant sur des fonds aquarellés. Animé, mis en musique... et projeté dans l'auditorium, ça a de l'allure ! 








C'est toujours un grand plaisir de découvrir un résultat final, de mesurer le chemin parcouru, de se souvenir des débuts et de voir comment s'est effectué le travail d'appropriation. On est ici aussi loin du carnet de voyage que de la peinture de roses, et pourtant...

 

Je voudrais en profiter pour signaler le remarquable travail réalisé par les élèves de Ière bac pro du lycée Antoine de Chenôve à partir de la BD Sang Noir de Jean-Luc Loyer, qui a d'ailleurs reçu le prix dans sa catégorie, et qui retrace la catastrophe minière de Courrières en 1906. Enorme succès à l'applaudimètre... Si vous avez huit minutes pour voir ce que sont capables de faire des adolescents quand ils s'en donnent la peine... 


Primé dans la catégorie "roman", Les noeuds d'acier, de Sandrine Colette est un autre texte exigeant. N'en déplaise aux pessimistes, ces lycéens-ci sont de vrais lecteurs !


4 commentaires:

  1. Je suis admirative du travail de lecteurs, d'acteurs, de metteur en scène, de réalisateur, de scénaristes de ces jeunes gens... Un excellent travail... Vraiment !

    Et bravo également à tes jeunes disciples qui ont effectué de belles œuvres colorées...
    Bises d'Ep' qui comprend ta satisfaction d'enseignante...

    RépondreSupprimer
  2. Quel plaisir de voir les élèves s'investir autant ! tu peux être fière !!!

    RépondreSupprimer
  3. On peut et on doit aussi féliciter et admirer ces encadrants et enseignants qui mettent tant d'enthousiasme et d'énergie à transmettre et à "faire faire".

    RépondreSupprimer