lundi 14 novembre 2011

Genius loci


Mon ami le soleil a encore frappé, 
me convaincant une fois de plus qu'il est des jours 
où le peintre n'a plus qu'à ranger ses pinceaux 
et à s'incliner devant tant de splendeur.

4 commentaires:

  1. Je suis sûre que tu saurais très bien traduire cela à l'aquarelle !

    RépondreSupprimer
  2. Ranger ses pinceaux ... et prendre son appareil photo ... (Up)

    RépondreSupprimer
  3. Waouh ! il fallait être là pile au bon moment. Magnifique.

    RépondreSupprimer
  4. superbe photo... pinceaux? autre chose... plus intime
    bises
    claire

    RépondreSupprimer