lundi 29 novembre 2010

A quoi ça tient, parfois...

"Un moment, j'ai même pensé à abandonner la littérature, mais j'ai acheté par erreur un encrier d'un demi-litre. Il faut donc que j'écrive."
Marcel Aymé

2 commentaires:

  1. Heureusement pour nous! Marcel Aymé est un écrivain injustement oublié.

    RépondreSupprimer
  2. Que j'aime beaucoup, notamment les nouvelles fantastiques regroupées dans "Le Passe-Muraille".

    RépondreSupprimer