samedi 21 août 2010

Mots

     "Je ne crois plus aux naufrages.
      Il y a un masque bleu au fond de tous les puits ;
      Les porteuses de pain se succèdent,
      Les vies se souviennent d'autres vies.

      Il restera toujours une fenêtre où se pencher,
      Des promesses à tenir,
      Un arbre où prendre appui.

      Quelque part existe le visage de notre Terre.
      Qui nous dira son nom ? "

                                           Andrée Chedid

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire