mercredi 28 mars 2018

Comme une reprise



Je sais bien que Bleu de Prusse est censé être un blog d'aquarelle, mais il faut bien se rendre à l'évidence, ces derniers mois, la peinture, la mienne, a connu une drôle d'éclipse. Hervé n'était pas seulement mon compagnon, mais aussi (j'avais cette chance) l'homme en compagnie duquel je peignais, avec qui je contemplais, explorais, expérimentais, prenais le monde en notes. Il n'est plus là. Bonheur du partage, désarroi de la solitude. Je l'avais fait "avant" lui. ; il va falloir trouver un "après". Il me faut du temps pour réinventer une autre manière de prendre les pinceaux. 
C'est ce à quoi je me suis essayée ce week-end. Ce n'était pas évident. Le papier, les pigments, le sujet... : tout me résistait. 


Ce n'est pas du tout parfait, ni même satisfaisant. 
Mais c'était bon. 
Et lui, l'amoureux des formes, l'homme qui regarde, n'était pas loin. 
Peindre, ce sera aussi, désormais et dans la joie, se souvenir.


5 commentaires:

  1. odile De roquefeuil28 mars 2018 à 08:27

    l après est là!! etonnant tu as changé : ton coup de pinceau est different pas de doute en es tu consciente?
    l'après ..;;;t apporte une belle maturité j'aime beaucoup le premier : oiseaux survolant champs
    je prends note que notre professeur evolue vers autres ressentis et que lors de tes cours nous pourrions profiter de ta sensibilé evolutive tout bouge !! tout change !! bel empilement de pratique bravo anne ! courage
    bises dil

    RépondreSupprimer
  2. On ressent énormément de choses à travers ces deux paysages délicats. La lumière y est fragile et douce. Ce sont deux merveilleuses compositions, deux ambiances très subtiles, toutes en émotion. En un mot, j'adore.

    RépondreSupprimer
  3. You will never be alone when you paint, Anne, Herve will always be a part of it. My deepest sympathy.

    RépondreSupprimer
  4. Tout mon soutien pour toi, Hervé reste dans nos pensées et nos cœurs...

    RépondreSupprimer