Bocage

Vous l'avez peut-être remarqué : la bannière de ce blog s'est mise à l'heure d'été. Pour l'occasion  - et en l'honneur, à la fois de notre prochaine exposition à la maison Jules Roy et de la sortie, le 1er juin, de mon ouvrage Notre-Dame des Ronces, un été à Vézelay - c'est aux alentours de la colline de Vézelay que j'ai glané cette récente aquarelle.

En descendant vers Saint-Père, 17x42 cm

D'une manière que j'ai du mal à définir, elle résume ce qui me touche dans les paysages de bocage de cette Bourgogne qui m'est chère, des espaces sans effet, sans grandiose, et pourtant subtilement équilibrés.


Commentaires

  1. Ton aquarelle reflète exactement tes mots sur le bocage. Superbe.

    RépondreSupprimer
  2. Ciel, mais que ce ciel est magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est beau, la Bourgogne, même si ce n'est pas le sud ;-) !

      Supprimer
  3. Quel doux et beau voyage que ce bocage !

    RépondreSupprimer
  4. Ce qui me frappe le plus c'est le ciel... les nuages plus précisément. Il y a cette succession de couches nuageuses différents comme ces petits cumulus qui se superposent à des nuages plus en altitude. Cette superposition "céleste" vous la représentez avec une maitrise et une légèreté que c'en est bluffant. J'ai beaucoup à en apprendre pour mes carnets personnels. Merci Anne et bravo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous de ce commentaire, Xavier. Peut-être bientôt, sur ce blog, un pas-à-pas "petits nuages de beau temps", alors...
      Je vous souhaite de beaux carnets.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire