mardi 21 mars 2017

Copistes !


Humm : il se pourrait que vous ayez déjà vu quelque part (dans votre réfrigérateur, par exemple, ou bien au Rijksmuseum, et pourquoi pas au Louvre ces dernières semaines) ce tableau d'un jeunôt plein d'avenir, un certain Jan Vermeer... 
A l'atelier, partant du principe que copier un chef d'oeuvre est toujours un moyen - non pas de réaliser un chef d'oeuvre - mais de comprendre quelque chose de plus à ce qu'on a sous les yeux, nous nous sommes donc lancées dans un hommage à la Laitière. Rien de facile, mais forcément intéressant. Voici quelques aperçus sur le travail en cours.







Et je ne résiste pas au plaisir de vous montrer également les versions, toutes personnelles, de quelques zozos que je n'ai pas en cours :


Pierre-Adrien Ollier


Susan Herbert (la version favorite de Chaton)

Et Philippe Geluck !

dimanche 19 mars 2017

Dites-le avec du VERT


Non, ce n'est pas la proximité de la Saint-Patrick, mais bien plutôt celle d'un imminent printemps : l'heure était au vert, ce samedi, à l'Atelier, avec un stage consacré à cette couleur souvent contrariante et toujours fascinante. En voici un apercu : 




Du bon usage de la fenêtre (chevalet)


Et encore un usage (table lumineuse)


 Les petits hommes verts n'ont qu'à bien se tenir !
Et le printemps aussi. 
 

lundi 13 mars 2017

Un défi alphabétique : l'alphabet des mots étranges et précieux


Le printemps est toujours synonyme pour moi d'énergie et d'idées nouvelles. Tiens, justement, en voici une : et si nous nous lancions un nouveau défi / carnet ?


Après le succès, l'an dernier, du Défi des Petites Choses
je vous propose donc 
le Défi alphabétique des Mots étranges et précieux.


Principe : une fois tous les quinze jours, le lundi, je vous proposerai un mot rare, en suivant l'ordre de l'alphabet. Je ne dis pas que personne n'en connaît le sens, mais juste que c'est un mot qu'on ne place pas forcément tous les jours dans la conversation. A vous de l'illustrer, et de m'envoyer par courriel ladite illustration dans les deux semaines. Un lundi sur deux, je publierai les résultats sur ce blog. Et nous enrichirons ainsi, en même temps que notre palette, notre vocabulaire !




N.B. : Ce n'est pas un concours, il n'y a rien à gagner et je publie tous les envois. C'est juste l'occasion de s'amuser, de trouver un prétexte pour sortir ses pinceaux et de renouveler ses sources d'inspiration. On peut participer une fois, dix fois, tout le temps ou jamais... 

FORME : personnellement, j'y vois l'occasion de construire un carnet de plus. Je vais donc me donner quelques contraintes de forme. Travailler toujours sur le même papier, au même format et dans le même sens, laisser de la place pour une reliure à droite. Donner la définition du mot illustré. Faire figurer la lettre de l'alphabet. Cela n'engage que moi, mais ce sont quelques idées.
A vos pinceaux ! Le premier défi est le suivant : 

A comme... Aristoloche
(dessinez-moi une aristoloche)

Vous avez jusqu'au dimanche soir 26 mars à 20 h pour m'envoyer vos contributions. rendez-vous lundi 27 au matin pour les découvrir toutes.

PS : rendons à Charlotte ce qui n'appartient pas à César, c'est à elle, qui a récemment invité sur son blog à dessiner un "pouacre", puis un "contadin", que je dois l'idée de ce défi alambiqué !

mardi 7 mars 2017

Ce week-end à Dijon



[Sans bruit a été écrit - et peint - pour l'exposition "Ecouter le silence", dans le cadre des semaines culturelles qui se tiennent à l'église Saint-Michel de Dijon, dans la première quinzaine de mars 2017. Concert, conférence, rencontres. Exposition mise en scène à l'église, en compagnie de Bruno Rotival (photographe) et Viola Montenot (sculptrice) les 11 et 12 mars]


dimanche 5 mars 2017

Petit journal de stage (6 et fin)


SAMEDI


Le jour se lève sur le Haut-Jura et sur le gîte de la Chandoline. 
La "maison de madame Vial", qui sert si souvent de prétexte à un cours de perspective, s'éclaire peu à peu. 


C'est notre dernière matinée de stage et tout l'atelier s'active. 

 Finir les travaux commencés est l'un des objectifs du jour.
Des hêtres, par exemple, avec leurs ombres dansantes :



Ou un exercice de ciel contrasté, en souvenir de celui, riche en couleurs, qui a accompagné notre randonnée de mardi. 



Pour ma part, je profite du début de matinée pour achever, dans mon carnet Jura, une page évoquant notre excursion de jeudi au Grand Montrond.


 Tout est calme et studieux, dans la pièce tiède ouverte sur un paysage que la neige engloutit peu à peu. 

Garder mémoire de ce calme-là.

Se souvenir de revenir.



samedi 4 mars 2017

Petit journal de stage (5)


VENDREDI 


La cabane de Borneval est un endroit que j'adore faire découvrir à mes stagiaires. On y monte en raquettes, les sacs chargés de vivres. La lumière, ce vendredi, était... d'aquarelle.



Arrivés au refuge, la grande affaire est de dresser la table pour la fondue - c'est elle dont les ingrédients alourdissaient nos sacs ! Le décor est resté intouché depuis des décennies et le temps semble s'être arrêté.
 


 C'est aussi un endroit propice au croquis. Après-midi studieuse. 
Certaines dessinent les pieds dans la neige !



Et retour tranquille  sous les sapins, pour la dernière soirée ensemble. 
Moi, je n'ai jamais envie de terminer un stage...


vendredi 3 mars 2017

Petit journal de stage (4)

 JEUDI 

Pluie à 9 heures, neige à 10, soleil à 11 : le temps de ce jeudi est un peu fou. Le matin, c'est  sur nos feuilles, à coups de bleu cobalt, que nous reproduisons les conditions d'un lever de soleil idéal. 



Mais sitôt le déjeuner avalé, nous  montons au col de la Faucille, pour une belle excursion au Grand Montrond. Le temps a suivi nos suggestions aquarellées et il est devenu idyllique.



Effort.


Couleur.
 


 Lumière.



Rencontre. 


 Voici une belle palette d'aquarellistes aventuriers !