vendredi 30 mai 2014

Car il est bien court, le temps des...





       CERISES








(Du cahier bleu, resté trop longtemps endormi 
et qui reprend du service après une soirée de cueillette au jardin.)

mercredi 28 mai 2014

Place aux mots

Connaissez-vous le château de Marguerite de Bourgogne, à Couches ?


Le samedi 7 juin prochain à 19 h, 
le château accueillera Catherine Weissmann et Emmanuel Delorme 
pour une LECTURE à deux voix de mes textes sur le voyage

Ils y avaient l'an dernier donné à entendre les mots 
de Marceline Desbordes-Valmore et Louis Aragon, 
ainsi que ceux qu'Anna Enquist prête à Alma Mahler ;
c'est vous dire si je suis flattée.


J'y serai, bien évidemment. 
Venez nous y rejoindre,  le lieu est magique.
C'est à 19 h (entrée 9 €). 

Réservation au 03.85.45.57.99
ou contact@chateaudecouches.com.

Couches (71) est située entre Chalon/Saône et Autun. 
Belle région et soirée culturelle : un samedi idéal, en fait !

mardi 27 mai 2014

dimanche 25 mai 2014

Aquarelle et randonnée au pays de Courbet : retour de stage




Les bords de la Loue offraient un aspect printanier, ce week-end, aux élèves du stage de peinture en plein air dans ces paysages jurassiens qu'affectionnait tant le peintre d'Ornans.





 A quelques kilomètres en amont d'Ornans, Lods est un des plus beaux villages de France. C'est là que nous accueillait, dans son atelier, Annette von Lucke. Il faudrait bien des jours pour peindre tous les détails des maisons, la fantaisie des cheminées, les toits biscornus, les gracieuses fontaines...


Deux  jours de ruelles en bord de rivière et de jardins en chemins creux : nous avons pris, en même temps que le soleil, un grand bain de vert : prairies et bois de frênes, mousses, lichens, cerisiers et églantiers, avec les remous de la Loue pour faire bonne mesure en matière de nuances. Pas évident, le vert...



• Un lien vers le charmant atelier / gîte / galerie d'Annette : c'est ICI.

• Mes prochains stages jurassiens : en juillet ou en août, une semaine en pension complète au gîte de la Chandoline (Haut-Jura), voir l'ambiance des stages de l'été dernier, .


jeudi 22 mai 2014

La quatrième porte



Quatrième et dernière de la série des portes fassies,
pour ce sujet rapporté de ma récente escapade marocaine. 
Elles étaient présentées à Corcelles-les-Monts le week-end dernier.

mercredi 21 mai 2014

Senteur


On apprend à tout âge : hier matin au soleil, les pois 
qui grimpent contre le mur de mon cabanon 
m'ont appris un parfum que je ne connaissais pas.

lundi 19 mai 2014

Retour sur la belle exposition de l'Atelier ce week-end à Corcelles-les-Monts

 Un ACCROCHAGE aux petits oignons  :


Un VERNISSAGE très fréquenté (admirez la méthode originale 
et infaillible de comptage...) :


Et de longs échanges et PAPOTAGES devant les travaux de chacun-e :








Sans oublier, le samedi, un long pique-nique gastronomique au soleil, histoire de fêter ensemble ce beau moment de PARTAGE :


MERCI ET BRAVO A TOUS !

samedi 17 mai 2014

Comme un écho


 Quels sont les tournants de notre existence ? L'aventure la plus incroyable de ma vie a commencé il y a plus de dix ans, alors que je randonnais sur le chemin de Saint-Jacques, entre Le Puy et Conques, avec mon amie Séverine. De l'idée de lui fabriquer un carnet de route pour lui offrir à Noël est né mon premier livre, accueilli avec enthousiasme par les éditions du Rouergue et réédité plusieurs fois. Neuf autres livres, dont cinq carnets de voyage,  ont suivi et ma vie a changé ! 

La décision a été prise il y a peu d'abandonner sa publication. C'est évidemment un petit pincement au coeur, mais les projets sont suffisamment nombreux et passionnants pour me donner envie de regarder plutôt devant moi que derrière.

Et puis voici que le magazine Massif Central (voir ICI) sort ce mois-ci un hors-série sur le chemin de Saint-Jacques, et mes petits dessins de l'été 2001 retrouvent une nouvelle jeunesse, le temps de quelques pages. 

Si c'est l'occasion, entre autres, de constater que j'ai fait quelques progrès en dessin aussi bien qu'en aquarelle, je ne bouderai certes pas mon plaisir à la vue de ce qui me rappelle tant de bons souvenirs.






vendredi 16 mai 2014

Ce matin...



Ce matin, je travaillais à ma table. Le vent était frais et le ciel enfin bleu. 
A la fenêtre de l'atelier, une troupe d'hirondelles a entamé un ballet 
dans la lumière toute neuve. 

Instant volant, cadeau volé au quotidien.


jeudi 15 mai 2014

Marée montante !




Georges-Mouton n'en reviens pas ! Le salon est envahi par un flot montant de peintures, de passe-partout, de sous-verres, de cadres... Il en a jusque sur ses grandes pattes maigres. 23 élèves mettant en place une centaine de tableaux pour l'exposition de Corcelles le week-end prochain, ça fait du monde ! Choix des dessins, séances de découpage, nettoyage des verres... On accroche vendredi et moi... je retrouverai l'usage de mon canapé !




Exposition "Les Arts au soleil" à la salle Eiffel de Corcelles-les-Monts, 
17 et 18 mai prochains, de 10 h à 18 h.
Vernissage vendredi 16 à 18h30.

Venez nous voir !


mardi 13 mai 2014

Pas à pas pour pas de porte


Une porte de plus pour ma collection de souvenirs marocains... Et celle-ci, j'ai eu envie de la partager avec vous dans un petit pas à pas. 
A vos pinceaux !

Palette : 
- deux bleus : l'outremer et le gris de Payne bleuâtre
- trois terres : ocre jaune, sépia et Sienne brûlée
- un beau rouge de cadmium
Papier : Sennelier 300g grain fin
Format : 20x30 cm



1 - Le dessin dûment tracé, je masque au drawing-gum les clous de la porte ainsi que deux détails du mur en haut à droite, et quelques reflets de la borne à incendie et de la boîte à lettres (si tant est que ce soit une boîte à lettres d'ailleurs).

2 - Les premiers glacis sont réalisés dans l'humide de façon à obtenir de jolis effets (ne pas craindre les taches et les auréoles, ce mur n'a pas été restauré depuis longtemps, il est tout sauf lisse : laissez les pigments travailler à votre place - à condition toutefois que vous ayez un papier convenable, par exemple pas du Montval).


3 - Je rajoute des touches de couleur au fur et à mesure du séchage, de façon à multiplier les effets de texture, puis je fixe quelques détails à sec (pierres, stuc) pour achever le mur et le sol.

4 - La porte de bois est réalisée dans l'humide aussi afin d'obtenir un effet de bois délavé. Les zones les plus foncées sont obtenues en ajoutant un peu d'outremer dans le sépia.

4 bis - La grande ombre qui vient de la gauche est dessinée en une seule tache, avec un pinceau chargé d'outremer et de beaucoup d'eau (c'est une ombre, pas une chose, elle doit rester transparente). Ne pas oublier de respecter les décrochements liés aux reliefs sur lesquels elle se pose.


5 - J'aime bien le détail de la borne à incendie qui ajoute une touche de couleur contrastée, plus vive (de façon générale par ailleurs, et je suis sûre que ça se psychanalyse, j'aime peindre les bornes à incendie).  

6 - Pour finir, je bois un thé, je vais chercher le pain, et quand je reviens (importance de quitter son travail des yeux quelques minutes), je rétablis certains contrastes. J'assombris également les clous situés dans l'ombre. Si vous n'avez pas besoin de pain, essayez de vous remettre à fumer, vous pourrez ainsi aller chercher des cigarettes ; l'art suppose quelques sacrifices.




• N.B. : cliquer sur les images permet de les agrandir. 
 • Si les autres portes de ce blog étaient issues de mes propres photos, celle-ci a été glanée sur  internet, voir ICI. En cliquant sur ce lien, vous pouvez ainsi avoir le modèle dont je suis partie.