lundi 30 janvier 2012

Un chouette salon !

Florian a été mon élève en classe de 5e ; il est aujourd'hui en 2e. Et puis samedi, au salon Loisiroscope où je faisais une intervention avant de signer Les bonheurs de l'aquarelle (magnifique librairie de voyage) sur le stand de l'éditeur et libraire Transboréal, il est venu me rendre visite et me présenter son meilleur ami !


Mirabelle, comme son nom ne l'indique pas, est un monsieur. Une chouette effraie, ni effrayée, ni effrayante, avec qui j'ai taillé une petite bavette. 
 Au fait et pour info à ceux qui ne me connaissent pas : ce n'est pas moi qui suis minuscule, c'est Florian qui a beaucoup poussé depuis le collège...


Sur ledit stand Transboréal, une après-midi de compagnonnage avec Marc Alaux, libraire et voyageur (le beau mélange...) qui, entre autres ouvrages, a publié dans la même collection que moi une Vertu des Steppes, petite révérence à la vie nomade, que je ne saurais que vous recommander. 
 Pour en savoir plus, cliquer ici.

jeudi 26 janvier 2012

Au fait...

... Je serai au salon Loisiroscope, au Parc des expositions de Dijon
à l'invitation de l'éditeur Transboréal, pour une mini-conférence  suivie d'une signature :

samedi  27 janvier à 14 h

 sur le thème :

A travers la Bourgogne du Sud, marcher entre vignoble et Moyen-Age.

J'y présenterai bien sûr mon carnet de voyage Promenade en Bourgogne du Sud, mais dédicacerai également mes autres ouvrages : les carnets, ainsi que mon essai Les bonheurs de l'aquarelle, petite invitation à la peinture vagabonde, (ce dernier paru précisément chez Transboréal).

Dijon

le Palais des Ducs depuis la place de la Libération, extrait de Dijon, carnet d'artiste.

Ce week-end, Dijon accueille la Saint-Vincent Tournante, fête de la solidarité des vignerons, à grand renfort de bals, de messe, de défilés et de dégustations. La ville s'est parée d'oriflammes qui égaient (un peu) le brouillard qui la baigne. 

C'est également l'occasion de manifester à grands cris pour l'inscription des "climats de Bourgogne" au patrimoine mondial de l'humanité.

Inscription ou pas, brouillard ou pas, j'habite une bien belle région. 

pour en savoir plus : le site des climats est ICI.


mardi 24 janvier 2012

Blanche Odin et la Bourgogne ?

Aucun rapport à ma connaissance. 
Si ce n'est, 
peut-être,
CECI !


Escargot d'Bourgogne, 
Tu pourrais bien nous montrer tes cornes 
un de ces prochains cours ...

dimanche 22 janvier 2012

Bleu de Prusse et Cie


Allez donc faire un tour sur Akvarelo (mot qui signifie, vous le saurez pour la prochaine fois, "aquarelle" en esperanto). 








 





  
 







et Claire des stages de printemps sur Contes sous le tilleul.










 Et bien sûr, Monsieur Bleu de Prusse, Hervé Espinosa, qui, non content de venir de temps à autre animer un stage à l'Atelier (le prochain, consacré à la peinture de montagne, aura lieu le 25 février), présente une belle collection de ses travaux sur le blog Entre deux Eaux.



Stimulante, toute cette activité, qui permet par exemple de comparer plusieurs versions du même exercice proposé en cours et, de manière générale, de s'encourager et de s'accompagner mutuellement dans l'effort.
(Abracadabra : pour les novices, il suffit de cliquer sur le nom de chaque blog évoquer ici pour s'y trouver transporté comme par magie) 

jeudi 19 janvier 2012

D'un blog à l'autre

Rencontrée au hasard de la Toile il y a quelques temps, Epistyle tient l'un des blogs que je préfère (A VOIR ICI).On y admire ses créations dans de jolis carnets, ses expériences de pliages, de collages ou d'animation, et on peut y dénicher de très jolies cartes postales.
Et puis l'autre jour il y a eu un petit concours et, chic, j'ai gagné un cadeau ! Arrivés par la poste ce matin, un petit carnet "home made with love from Versailles" ainsi, ô surprise... qu'une carte postale unique  et personnelle, réalisée à partir de certaines photos que j'ai faites du  Morvan à l'automne dernier.


Merci Epistyle ! 
De quoi vous inviter à lui rendre une petite visite (faites un détour par l'ancien blog, accessible sur la droite du nouveau). Et de quoi me donner à moi aussi envie de faire des cartes postales !

mardi 17 janvier 2012

Un jour...


un jour après la neige
peut-être
de l'ombre bleue naîtra 
le bleu d'une fleur, 
de l'ombre mauve naîtra
le violet d'un pétale
page blanche
printemps d'aquarelle 



lundi 16 janvier 2012

Seuls les mots


"En neige, en pluie, qu'importe, l'azur ne pouvait que tomber
L'heure est passée depuis longtemps des prières et des chants
Et marcher c'est encore étouffer cette neige, enfoncer un peu plus
Il ne s'agit, vous le savez, que de descendre et de descendre encore
Vers le silence et vers le rien, descendre comme tomberait la neige
Léger de mourir sans poids dans la nuit d'hiver."

Jean-Michel Maulpoix, Pas sur la neige, p. 31

Mots sur la neige


"Cette sorte de pluie froide que l'on appelle neige maintient en nous l'idée que le monde n'est pas seulement de terre et de pierres lourdes mais qu'il s'en échappe la substance d'un rêve.
Peut-être est-elle la couleur même du rêve ou du sommeil, notre couleur si blanche dans le profond de la nuit ? 
Neige : c'est la terre qui dort. La terre qui compte ses moutons blancs. Qui laisse éclore une insomnie de fleurs glacées.
Neige : de la terre à ciel ouvert."
Jean-Michel Maulpoix, Pas sur la neige, p. 36

samedi 14 janvier 2012

vendredi 13 janvier 2012

Des mots

Les mots, bien sûr. 
Essentiels.

"Celui qui marche sur la neige marche sur du ciel tombé. Il traverse  des pays effacés, des lointains devenus très proches, et s'en retourne vers une enfance plus vaste que la sienne. (...)
Où s'en est-il allé, celui qui a marqué la neige de son pas ? Celui dont il reste la trace, mais dont la présence a fondu ? Celui qui n'est plus qu'un creux d'homme, son empreinte dans un lit défait ?
Une vie n'est que  cela : par là, quelqu'un fut de passage."

Jean-Michel Maulpoix, Pas sur la neige, p. 15

jeudi 12 janvier 2012

La neige, encore

En descendant du mont Baulmes, Noël, lumière d'après-midi
 Quand l'aquarelle vous tient...
Pour finir celle-ci, je me suis levée à 3h et demie.
La nuit était calme. 
C'était doux.

(Ce qui, soit dit au passage, donne aussi un indice sur la réponse à apporter à cette question fréquente : "mais comment trouves-tu le temps de tout faire ?")

dimanche 8 janvier 2012

La neige à ma table

Ce week-end, je laisse l'humidité grise de l'autre côté de la vitre
et, penchée à ma table de travail, 
je tente de retrouver la neige et la lumière du Jura  il y a quinze jours.


 Ce matin de Noël, nous avions chaussé les raquettes 
pour monter aux aiguilles de Baulmes depuis Sainte-Croix (Suisse).


Au sommet, à midi sonnantes, nous attendaient 
le Mont-Blanc, le Cervin, l'Eiger, bref : toute la chaîne des Alpes, 
ainsi qu'un chamois ! 

Et la danse des ombres sur la neige, et les branches de sucre glacé...
On y retourne quand ?

jeudi 5 janvier 2012

Référence : Blanche Odin


La jalousie étant de mise en 2012 comme en 2011, voici deux oeuvres de l'une des artistes qui suscite le plus mon envie : Blanche Odin - qui, disons-le au passage, n'a en aucune façon attendu après ce blog pour qu'on parle d'elle.


Cette merveilleuse aquarelliste du siècle dernier a consacré sa vie (1865-1957) à la peinture de fleurs et chacun de ses bouquets vibre comme un poème. Elle était contemplative et curieuse de tout, solitaire et amoureuse de la nature. Associer une telle maîtrise technique à un choix aussi pertinent des couleurs et des formes, savoir explorer un sujet aussi étroit (l'espace de la table sur laquelle le panier ou le vase porte quelques fleurs) en sachant qu'il s'y cache un monde, voilà bien de quoi être jalouse ? 
Non : respectueuse.

lundi 2 janvier 2012

Carte de voeux mode d'emploi

En guise d'invitation à célébrer la nouvelle année, 
un petit pas-à-pas pour une carte de voeux toute simple. 



Dans sa version numérique (celle de mon message précédent), 
j'ai utilisé le logiciel Photoshop pour ajouter texte et motifs.