vendredi 21 septembre 2018

Un matin

Petit matin à mon bureau. Les tilleuls de la rue sont bourrés de moineaux et de merles, avec la lumière du soleil qui filtre à travers leurs feuilles un peu jaunies déjà. Avec le ronronnement de la ville qui se réveille et s'apprête pour une nouvelle journée. Avec une envie de fraîcheur neuve qui se fraye un chemin dans les jours accablés de chaleur. 
Je relis Guillevic, maître en contemplation, prophète des matins.

 
 
Le matin 
T'es donné

Ne le prends pas 
Comme un dû.

...

Le matin
Ne paraît pas devoir

Déboucher
Sur midi.


Il promet
Autre chose.

...

Chaque matin 
est pour l'oiseau

L'anniversaire
De sa naissance.

...

La ville
A besoin du matin

Pour croire
Qu'elle peut exister.

3 commentaires:

  1. I love that--- the city needs the morning to believe that it can exist.

    RépondreSupprimer
  2. Que c'est beau et que nous avons besoin du matin, en ville, à la campagne, toujours.
    merci!

    RépondreSupprimer