mercredi 6 juin 2018

Revue de presse


Double présence dans le numéro d'été de L'Art de l'Aquarelle : d'abord avec un petit article en hommage à Hervé, qui avait toute sa place dans ce magazine, l'un des premiers à avoir salué son talent.


Et puis, dans le cadre d'un bel article d'Elsa Parent sur l'aquarelle au féminin, un portrait de moi en quelques images et quelques phrases judicieusement choisies (du moins je l'espère) : 


Je suis heureuse de nous voir réunis tous les deux, comme au temps de nos aventures. Il y en aura d'autres... 

C'est dans le numéro 37 de L'Art de l'Aquarelle, été 2018, en kiosque dès aujourd'hui, sur abonnement ou en cliquant ICI.

11 commentaires:

  1. eh bien voilà je pleure.. mais quelle chance j'ai eu de suivre quelques stages avec herve! jamais assez
    oui je regarde avec intensité ce que la nature m'offre
    merci à lui à toi aussi bises dil

    RépondreSupprimer
  2. Comme c'est touchant de vous voir réunis au sein d'un même magazine d'aquarelle.. Et je ressens la même chose qu'Odile, j'aurais aimé suivre plus de stages avec Hervé ; et je pense à lui quand je contemple la beauté de la nature et lorsque je peins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se rend compte qu'il ne faut pas passer à côté des rencontres que la vie nous offre : on ne sait pas combien de temps elles resteront possibles.

      Supprimer
    2. Oui, c'est pourquoi je ne regrette pas de vous avoir rencontrés et je tiens à profiter pleinement de la richesse de ces moments passés à vos cotés !

      Supprimer
  3. Coucou Anne,
    Je vais m'empresser d'aller acheter ce nouveau numéro. Je n'ai pas connu Hervé, mais je suis très touchée pour toi Anne, que ces hommages vous soient réservés et rendus. Merci à toi pour la vie que tu insuffles dans ton blog et tes stages ... et je te souhaite un bel été !
    A bientôt ! Sylvie M.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sylvie, bel été à toi et à bientôt j'espère... Je t'embrasse.

      Supprimer
  4. Bien mérités ces hommages à tous deux. Et émouvant avec ce qui va avec. Je pense qu'Hervé avait atteint une telle qualité de peinture nourrie de votre relation.
    Denise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je mesure la chance d'un compagnonnage nourri de notre goût commun pour la représentation, en mots ou en couleurs, de la beauté du monde.

      Supprimer