mercredi 12 avril 2017

Retour du marché




Dessiner le marché, sur place, à l'heure de plus grande influence : un vrai défi ! Il était une fois une équipe de courageux enthousiastes, samedi dernier, sous la double houlette d'Hervé Espinosa et de ma pomme, pour  le relever. Voici un aperçu de l'aventure.



Capter l'ambiance, la foule, les silhouettes. Le faux désordre des étals. La complexité de l'architecture. Répondre aux curieux, saluer les amis souvent très intrigués. Ne pas se perdre dans les détails... 



Et nous voici lors d'un croquis des extérieurs, 
installés devant le local du FRAC : 
vous apprécierez le titre improvisé de la séquence ! 


Bravo et merci à tous : Anne, Agnès, Christine, Monique, Marie-Paule, François, Patrice. 
Et si vous avez aimé ça, je vous donne rendez-vous le 23 avril prochain (surprise et suspense... à venir dans mon prochain post).

4 commentaires:

  1. Difficile exercice en effet... Bravo aux courageux qui ont relevé le défi!
    Stéphanie

    RépondreSupprimer
  2. Alors ça, c'est rigolo, y a même pas 15 mn j'étais au marché à côté de chez moi (un peu le même style que celui que u montres) et je me suis dis la même chose "faudrait quand même que je vienne un peu le croquer"; j'avais mon carnet dans le sac, mais j'avais faim, alors je suis rentrée, mais c'est sûr je le ferai un jour. Je montrer d'ailleurs aujourd'hui même sur mon blog un croquis réalisé dans un autre marché, mais j'avais juste tenté un étal, pas plus. Le peu que je vois des croquis laisse à penser qu'il y a eu de belles réalisations. Bravo pour cette initiative!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les marchés sont des endroits fascinants et complexes. Plein d'ambiances sonores, olfactives, colorées, de mouvements, et en même temps très organisés. Mais y dessiner dans la foule n'a rien d'évident.

      Supprimer