dimanche 19 mars 2017

Dites-le avec du VERT


Non, ce n'est pas la proximité de la Saint-Patrick, mais bien plutôt celle d'un imminent printemps : l'heure était au vert, ce samedi, à l'Atelier, avec un stage consacré à cette couleur souvent contrariante et toujours fascinante. En voici un apercu : 




Du bon usage de la fenêtre (chevalet)


Et encore un usage (table lumineuse)


 Les petits hommes verts n'ont qu'à bien se tenir !
Et le printemps aussi. 
 

13 commentaires:

  1. Heureux sont les élèves qui ont pu y participer!
    Peut-on espérer une séance de rattrapage un jour... d'ici le printemps suivant ? (le prochain étant demain).
    Vous avez dû bien vous amuser.

    Stéphanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, c'est déjà envisagé car il y a eu beaucoup de demandes. Je te tiendrai au courant dès que j'aurai fixé une date.

      Supprimer
    2. Super! Merci pour les demandeurs. :-)

      Stéphanie

      Supprimer
  2. Spring is in the air ... and on the windows (watch out Microsoft).

    France 20 Wales 18 ..... As a Welshman, I'm in mourning

    RépondreSupprimer
  3. Intéressant (et amusant) ! (Up)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai d'ailleurs tenté de refaire un arbre aujourd'hui, mais je n'y suis pas arrivée :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vert est un long combat. Ton arbre de samedi était très réussi, ne te décourage pas !

      Supprimer
    2. Merci ! J'en ai effectivement retenté un autre avec le modèle du stage, et ça a mieux fonctionné ^^

      Supprimer
  5. Merci Anne et tous les participants pour cette belle journée. J'ai adoré "bidouiller" les couleurs. Un peu moins l'arbre, j'ai souffert un peu j'avoue haha Mais j'apprends et c'est bien là le principal.

    RépondreSupprimer
  6. le vert ... très belle couleur de l'espoir :)

    RépondreSupprimer
  7. Les arbres, c'est dur... le vert c'est pas simple... alors les arbres verts !!!!!

    RépondreSupprimer
  8. J'ai souvent entendu des artistes (aquarellistes en particulier) se plaindre de la difficulté du vert. Je n'ai jamais vraiment compris - les bleus me semblent tout aussi - voire plus - difficiles, quand aux rouges et aux jaunes, n'en parlons pas. Non, pour moi toutes les couleurs ont tellement de nuances... Ce qui est peut-être dur, c'est d'accepter de ne pas se contenter des 2 ou 3 verts proposés inlassablement sur les palettes. Pour moi, le plus dur, ce serait de réussir la forme, la lourdeur ou la légèreté de ces frondages; et d'après ce que je vois sur ce message, il y a de belles réussites! Alors bravo à tou(te)s, le printemps n'a qua'à bien se tenir! :-)

    RépondreSupprimer