dimanche 28 février 2016

Un stage neige, qu'est-ce que c'est ?



C'est travailler en atelier, avec le champ de neige qui s'étend par delà la baie vitrée, et les sapins qui nous donnent des leçons de graphisme pur.




C'est trouver un refuge dans lequel autour du poêle, on mange la fondue, et puis on sort les carnets , les boites et les pinceaux avant de reprendre le chemin.




C'est marcher dans des forêts noyées de brume, suivre des vallons tout emplâtrés de neige douce, et écouter la nature nous enseigner ce que la théorie avait peut-être échoué à nous faire comprendre.



C'est suivre le chemin, tout simplement. 
Marcher dans la beauté et se laisser surprendre.



Voilà que s'achève le stage d'hiver à la Chandoline. Merci à Liliane et Ghislaine, Isabelle et Catherine, Anne-Lise et Florence, Sylvie et Jo, Marceline et Gervaise, Marcel et Éric, élèves attentifs et enthousiastes. Merci à Christian pour ses photos. Merci à Valérie et Leyla pour leur accueil toujours chaleureux.On se donne rendez-vous la deuxième semaine de juillet et la dernière d'août pour les stages d'été !

jeudi 25 février 2016

Le comble de l'organisation


 L'observation scientifique du jour : 
même dans un paysage en noir et blanc...


 ... un groupe d'aquarellistes ne manquera pas 
de se ranger par couleurs !


 [images du stage actuellement en cours dans le Haut Jura - aquarelle et raquettes. C'était la balade du jour. De gauche à droite : turquoise de cobalt, gomme-gutte, lazure orange, alizarine cramoisie, rose permanent, bleu de Delft, bleu montagne, truc indéfinissable et violet permanent. C'est le noir de bougie qui a pris la photo.]

dimanche 21 février 2016

A paraître (youpi) !



Le printemps ne passera pas sans que paraisse ce projet que nous avons porté avec amour, Sandrine Lhomme et moi : Devinettes sans queue ni tête, aux éditions Balivernes, c'est pour début juin et ça nous donne envie de faire la fête  ! 
J'ai tenu le stylo, Sandrine les pinceaux, c'est Pierre qui tient la calculette et qui va nous faire naître ce beau bébé en forme d'album cartonné, plein de petites énigmes rimaillantes et d'illustrations ébouriffantes.


liens : 

lundi 15 février 2016

Histoire d'une peinture

Certaines peintures pour venir jusqu'à vous, pour émerger de la feuille blanche, empruntent un chemin plus long que d'autres. Témoin celle que j'ai terminée hier matin. 
 Au départ, une randonnée dans la neige fraîche d'un matin de janvier 2015, sur les rives de la jolie Valserine, entre Lélex et Mijoux (Jura). Le contraste graphique entre la verticalité des troncs et l'itinéraire tout d'encre noire de la rivière coincée entre ses berges blanches, appelle mon pinceau :


Quelques croquis à l'encre sépia me permettent de fixer mes impressions, et mon envie, sans que je sache encore comment les faire déboucher :


J'ai sans doute en mémoire quelques pages d'un livre qui a marqué mon apprentissage d'aquarelliste : Aquarelle, couleurs et lumières, de Roland Roycraft, offert par un oncle plus intuitif qu'un autre un beau jour en cadeau de Noël. J'avais une quinzaine d'années. Ce livre a modifié mon rapport aux couleurs et à la lumière, aussi bien en peinture que dans ma perception du paysage réel :


C'est finalement un an plus tard, remise en chemin par d'autres impressions, d'autres balades, d'autres lumières de neige, que je me mets au travail :


L'aquarelle finale est ce qu'elle est, avec ses qualités et ses imperfections, mais elle fixe définitivement ce que ce moment précis, ce paysage précis avaient appelé en moi.  Le plus souvent, vous ne décidez pas froidement d'une peinture : ce sont les sujets qui viennent vous chercher.


• une évocation de la balade de janvier 2015 sur ce blog : ICI
• pour avoir un aperçu de l'oeuvre de R. Roycraft : ICI

samedi 13 février 2016

Retour sur soi : esthétique de l'accumulation (bis)


Pas de travaux d'ampleur, cet hiver : la vie me sollicite sur d'autres chantiers et d'autres combats que celui de la création. Mais de multiples petits carnets, petits dessins, petites choses qui entretiennent le plaisir et la technique à la fois. Entassés sur la table à dessin, ça donne quelque chose comme ça :





jeudi 11 février 2016

Retour du Jura



 Un souvenir, je trouve, n'est jamais si beau que lorsque je l'ai consigné 
en taches de couleurs entre deux pages d'épais papier.

Enrichi du moment passé à l'évoquer à mon bureau, 
il s'ajoute aux pages de ma mémoire vagabonde. 

C'était ce week-end entre Lajoux et Lamoura.
 

mardi 9 février 2016

Dur métier !

Les pénibles occupations du week-end :  

• aquarelliste en pleine préparation de son stage 
"randonnée raquettes et peinture de neige" dans le Jura :



 • Compagnon de l'aquarelliste se frayant au péril de sa vie 
un passage dans la nature en furie :


• Aquarelliste ne reculant devant aucune tempête de neige 
pour trouver de beaux sujets de peinture pour ses futurs stagiaires :


• Beau sujet de peinture pour les futurs stagiaires :  



(Dans quinze jours aura lieu la traditionnelle semaine de stage 
"neige et raquettes" sur les hauts plateaux du Jura. 
Le stage est complet mais j'avais envie de vous faire rêver.)
 

lundi 8 février 2016

Mon oursin et moi


"Un oursin dans mon poing fermé
j'ai serré les poings sans rien dire
et je crois qu'on a bavardé
et je crois que j'ai pu sourire.

Sourire à Pierre à Paul à Georges
à Marie-Christine à Thomas
avec ce sable dans la gorge
et ce caillou dans l'estomac

Cache donc tes mains sous la table
ça n'est pas joli tout ce sang
et pour faire passer le sable
bois donc ce whisky qu'on te tend

Merci monsieur merci madame
(Ô les bons principes reçus!!! )
Dans ta poche tu fourres ton âme
avec ton mouchoir par-dessus

Bravo... tapons-lui sur l'épaule
ce garçon est vraiment très bien
il réussit à être drôle
avec un oursin dans la main."

Francis Blanche 

samedi 6 février 2016

Bleu de Prusse et Cie, production de carnets à la chaine !


 • Le VERT est relié, mais l'intérieur est encore vierge.


 • Le ROUGE se remplit peu à peu, les plats sont en cours de conception.


 • Le BLEU est achevé.


 • Et le suivant est encore à l'état de projet !


jeudi 4 février 2016

Référence : Hugo Pratt

Nous avions eu la chance de la savourer au formidable musée Hergé de Louvain-la-Neuve en décembre dernier : l'exposition "Hugo Pratt, rencontres et passages" était à Angoulême, à l'espace Franquin, durant toute la durée du festival. 

On est en février (enfin!) c'est fini ! Mais c'est l'occasion d'évoquer une fois de plus le merveilleux travail d'aquarelliste du dessinateur italien.


A travers cette exposition nourrie de références littéraires, on pouvait suivre le père de Corto Maltese dans ses passions littéraires : Stevenson, Yeats, Kipling... et voir ou revoir quelques planches délicatement ciselées à l'aquarelle.






• plus de détails : voir ICI


mercredi 3 février 2016

Un parterre de roses trémières : esthétique de l'accumulation


Ils étaient une vingtaine, ce dernier samedi de janvier, pour suivre une session consacrée à la rose trémière : vingt membres de l'association "Eaux en Couleurs" de Chevigny-St-Sauveur, près de Dijon, qui m'avait invitée à les guider dans un pas à pas estival. 

Un public impressionnant !



  Gris et pluie par la fenêtre, rose, vert et bleu dans les palettes ! 
Et à l'arrivée, un véritable massif de passeroses !