jeudi 24 novembre 2016

"Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes..."



Il s'appelle Mohammad. Il vient d'Afghanistan. A 13 ans, il rêve de retourner à l'école. Sa vie a basculé le jour où les talibans l'ont enlevé. Il a réussi à s'enfuir, tout seul, à rejoindre l'Europe où l'a abrité la jungle de Calais. 
Sur sa peau d'enfant, des préjugés, des insultes. Et une demande : 
"Ne laissez pas ces préjugés me coller à la peau".

C'est l'une des images de la belle campagne qui s'appuie sur les très émouvants portraits de migrants réalisés par le photographe dijonnais Alexis Doré. Ce projet porté par la Cimade de Dijon dans le cadre du festival Migrant'Scène, s’inscrit en réaction à l’actualité relative à l'accueil des réfugiés et propose une forme de réponse aux nombreux commentaires haineux et racistes déversés sur les réseaux sociaux.


Il s'agit de faire entendre une autre voix, celle de la solidarité et de la fraternité. D'être humains, tout simplement.

 
Liens : 

•  pour découvrir tous les portraits et pour plus d'infos, c'est ici :
https://www.facebook.com/la.cimade.dijon


•  A l'affichage urbain s'ajoute un appel citoyen que vous pouvez signer ici : https://www.change.org/p/behuman-appel-citoyen-aux-dirigeants-politiques-pour-un-accueil-digne-des-r%C3%A9fugi%C3%A9s

3 commentaires: