jeudi 4 juin 2015

Les aventuriers


Pour une fois que j'arrive à croquer tous mes élèves 
pendant qu'ils peignent... 


Attendu que nous étions perchés en équilibre instable sur des rochers au bord de la Loue, je ne pouvais tout simplement pas aller voir leur travail sans me mouiller les pieds : j'ai donc pu prendre le crayon moi aussi. L'exercice était un tant soit peu périlleux - d'ailleurs la mise en couleurs s'est faite a posteriori. 


Ne trouvez-vous pas que l'ambiance a un petit côté 
"exploration de l'Amazone" ?...

9 commentaires:

  1. Google translated your post in an amusing way.
    It began, 'For once I get to eat all my students
    as they paint ... '

    You all look like intrepid Amazon explorers,

    I wonder how google will translate this comment!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. And so it is :
      "Google traduit votre message d'une manière amusante.
      Il a commencé, «Pour une fois que je mange tous mes étudiants
      comme ils peignent ... '
      Vous regardez tous comme des explorateurs intrépides d'Amazon,
      Je me demande comment Google va traduire ce commentaire!"

      I really like "explorateurs d'Amazon"...

      Supprimer
  2. Décidément le carnet de voyage n'est pas sans risque, autant pour l'animatrice qui manque se retrouver à l'eau que pour les élèves qui risquent de se faire manger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'Amazone est bourré de piranhas, c'est connu !

      Supprimer
  3. Génial, et en effet, les croqueurs sont de superbes sujets à dessiner, car bien concentrés, ils bougent peu !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il bougent, gare aux poissons carnivores, de toute façon : j'avais bien calculé mon coup !

      Supprimer
  4. Aucune truite n'est venu vous gober le bout des pieds, à défaut de piranhas ? J'aime beaucoup tes croquis. Ils sont vivant.

    RépondreSupprimer
  5. Même si je suis un artiste solitaire, j'aime bien, de temps en temps, le travail de groupe. J'aime donc entendre parler de cette sortie, au bord de l'eau ou tout le monde peint sur le motif, oubliant le confort de l'atelier et prenant le risque du regard de l'autre pour peindre. Très important pour progresser, en technique mais aussi, dans le domaine de l'estime de soi. Le carnet de route accompagnant le groupe est montre le caractère maîtrisé et affirmé de l'aquarelle par le maître.
    Bravo Anne et bel été à venir.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bel été à vous, Roger, seul ou accompagné sur vos chemins de création. Avec toute mon amitié.

      Supprimer