mardi 3 février 2015

Aquarelle et prix littéraire : une animation pour les lycéens


Des matinées consacrées à la  découverte de l'aquarelle pour les jeunes ? C'est possible : ces deux derniers vendredis, j'étais de retour (pour la troisième année consécutive) au lycée Stephen Liégeard de Brochon pour une animation destinée à des élèves de seconde qui travaillent autour du prix littéraire des lycéens et apprentis de Bourgogne. En plus de lire, de commenter et de faire leur choix parmi une dizaine de livres, cette trentaine d'élèves - menés de main de mettre par une équipe de profs très investie - se lance dans la réalisation d'un projet artistique dont l'aquarelle est partie prenante. A moi de les y initier !


Les deux premières séances (par demi-groupe) leur ont permis, dans une ambiance à la fois studieuse et détendue, de découvrir les pigments et les jeux possibles avec l'eau et la transparence. Déjà de beaux résultats et de la créativité.


Effet secondaire inattendu : les sujets que j'avais choisis, un peu romantiques, ont permis à certaines filles enthousiastes  de préparer leurs cartes de Saint-Valentin ! 


 Et voilà le travail! 
On y retourne dès la semaine prochaine.
Affaire à suivre, donc...


• liens : 
Le blog des élèves et du CDI, c'est ICI.
Voir LÀ pour les détails sur ce prix littéraire de Bourgogne
Voir ICI pour quelques images de l'animation de l'an dernier.


4 commentaires:

  1. Félicitations au professeur de dessin ainsi qu'aux élèves !
    Je retrouve certains exercices de l'atelier , c'est une chance extraordinaire pour eux . Bravo aux futurs artistes . Alain .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis d'accord sur l'extraordinaire;;;;cela a du leur fait du bien de sortir de "l'ordinaire" et pour mieux y retourner ensuite..................

      Supprimer
  2. It sounds like a really worthwhile and rewarding project that was enjoyed by all

    RépondreSupprimer
  3. En regardant la photographie des élèves qui prennent en photo leur œuvres il semble évident qu'ils sont enthousiastes. Bravo Anne ! Et merci de leur donner le souffle.

    RépondreSupprimer