dimanche 28 septembre 2014

Par un beau samedi d'automne...





Samedi dernier 27 septembre, l'Atelier s'est associé au Fantastic Picnic bourguignon pour une journée baignée de lumière au château de Couches (71). Visite, dégustation, et même la participation à un tournage insolite, celui de la "cup song" bourguignonne !



De la tour de Justice à la chapelle du XIIe siècle et du donjon aux remparts baignés de soleil, un moment paisible et coloré qui s'est achevé dans le silence doré du jardin de simples.


 


N.B. : Le prochain stage sera dijonnais : retenez déjà votre dimanche 16 novembre pour une journée "Peindre l'automne", dans la cadre tout neuf du Centre, à Dijon. Une journée en compagnie d'Hervé Espinosa pour un enseignement à deux voix et à quatre mains.

vendredi 26 septembre 2014

Poires : un pas à pas pour le week-end



Au cas où le rhume vous tiendrait bouclé chez vous ces prochains jours, au cas où, comme moi, l'obsession fruitière de l'automne vous clouerait à votre table à dessin, voici un pas à pas pour saisir en quelques coups de pinceau une poignée de ces belles poires longues qui parfument la fin de septembre.



- Chaque fruit est travaillé séparément. Dans le mouillé, je pose les touches de vert jaune (auréoline, bleu de Prusse) en prenant soin de laisser des éclats de blancs pour la lumière.
- Je renforce en mêlant un peu d'ocre et de terre d'ombre, dans l'humide, pour les tavelures.
- Je travaille les tiges en même temps afin de ne pas introduire de rupture trop nette entre chair et tige.


- Une fois cette première étape séchée, j'attrape ma brosse à dents. Je fais un cache pour isoler le fruit et je l'asperge de gouttelettes brun vert. 
N.B. : je travaille encore une fois chaque fruit séparément, je fais attention aux effets de pochoir (les limites du cache apparaissant trop nettement sur la peinture), je retouche à chaque fois, avant séchage, à la pointe du pinceau.



- J'attends le séchage complet des fruits. 
- Je mouille le fond et je dépose des gouttes de couleur pour évoquer un arrière-plan flou. 
- Je renforce pour créer des ombres. Aujourd'hui, les auréoles sont mes amies !
- Je finis en rajoutant les détails les plus foncés (brun + bleu) de la tige et du pédoncule avec un pinceau très fin.


A vous de jouer ! 
Bien entendu, il est toujours plus intéressant de peindre d'après nature : 
ce sera mieux si vous avez sous les yeux des vrais fruits 
plutôt que ma propre peinture.

jeudi 25 septembre 2014

Couleur pêche


Derniers feux de l'été aux premiers jours d'automne : voici la pêche, encore un fruit passionnant à apprivoiser, avec sa peau veloutée, ses rondeurs et ses fossettes. 
Lundi à l'Atelier, le camaïeu appétissant des pots d'eau répondait à celui des fruits utilisés comme modèle.


Et pour ceux et celles qui n'ont pas pu assister aux cours, un petit modèle en forme d'exercice, plein de vitamines. 
- Chaque fruit est réalisé dans l'humide (fruit par fruit) : jaune cadmium moyen, rouge windsor (ou cadmium), alizarine cramoisie. Les dernières touches sont données en fonçant le rouge avec un vert de vessie. 
- Toujours dans l'humide, tamponner la couleur avec un chiffon doux permet d'obtenir ce fameux velouté.
- A sec, on rajoute les détails du modelé.
- Le fond est ici réalisé en gris de Payne bleuté. Les ombres portées dans le mouillé. Les ombres de modelé (même couleur) remontent sur le fruit, atténuées avec un pinceau humide.

mardi 23 septembre 2014

Référence : Alphonse Mas et Le Verger



Puisque l'Atelier ces temps-ci a le nez et les pinceaux dans le verger, puisque les poires (avant les pêches cette semaine)  ont occupé une grande partie des élèves lors de leur premier cours de l'année, il est intéressant d'évoquer la figure de ce grand passionné de fruits qu'est Alphonse Mas (1817-1875). 

Né à Lyon, il poursuit d'abord des études scientifiques, mais c'est finalement la botanique et l'horticulture qui le passionnent. En 1843, Il s'installe à Bourg-en-Bresse où il crée ce qu'il appelle  un "jardin d'expériences". Il se consacre dès lors à l'étude de fruits et à l'enseignement. Il intervient notamment au sein de la société pomologique de France. A sa mort, son jardin comptait plus de 8 000 espèces d'arbres dûment étiquetés et répertoriés. 


Il crée aussi de nouvelles variétés : la poire "Alexandrine Mas" (en haut)  est ainsi dédié à celle qu'il épousa en 1843 et qui, à sa mort, poursuivit et acheva l'oeuvre d'édition de son époux.

Le classement, l'inventaire, voici ses passions. Il publie  trois ouvrages qui font encore aujourd'hui référence :
Le Verger – 8 volumes (1865) superbement illustré à l’aquarelle.
Le Vignoble – 4 volumes en collaboration avec V. Puillat
La Pomologie Générale – 12 volumes  illustré de dessins « au trait ».


Dans Le Verger, 796 aquarelles, essentiellement réalisées par le peintre, professeur de dessin puis conservateur  du musée de Brou Bernard Peingeon (1819-1873), servent à la réalisation de chromolithographies qui restituent merveilleusement le caractère propre de chaque fruit.






N.B. : Je n'ai illustré cet article que de poires : amoureux des fruits, angoissés de la pêche, frustrés de la prune, l'affaire est donc à suivre !

 Liens : 
Pour feuilleter quelques aquarelles de Bernard Peingeon
Pour en savoir plus sur Alphonse Mas et son oeuvre
Pour accéder au scan complet du Verger


vendredi 19 septembre 2014

Rentrée fruitée


Vous l'aurez deviné au vu des posts précédents, 
les fruits de septembre se devaient d'être à l'honneur 
pour la rentrée de l'Atelier Bleu. 

Cette dernière a donc eu lieu autour d'un panier de poires 
que l'on a vu mûrir au fur et à mesure des cours de la semaine !


Exercice simple, une fois que la décomposition en est proposée, la poire (plus facile à saisir que la pomme) se prête particulièrement bien à une révision des notions de base. Dépôt de pigments dans le mouillé, modelé, ombres portées et ombres de modelé, fond transparent... et jusqu'à l'irruption d'une invitée surprise dans la panoplie du petit aquarelliste : la brosse à dents, pour les mouchetures du fruit.

samedi 13 septembre 2014

Quelques stages d'aquarelle pour 2014-15 : les inscriptions sont ouvertes


27 septembre :
 
 « Fantastic picnic », peinture, histoire et gastronomie au château de Marguerite de Bourgogne dans le merveilleux cadre du château de Couches, Saône-et-Loire
(50 €, entrée, visite et dégustation comprises)


2–8 mars :

La neige du Haut-Jura, une semaine de rando - raquettes et d’aquarelle
au gîte de la Chandoline à Lajoux (Jura)
(semaine en pension complète à partir de 605 €, 
matériel de randonnée fourni)


3-9 mai :

Aquarelle sur la côte d’Emeraude
au Clos Saint-Cadreuc à Ploubalay
(Côtes d’Armor, proche de Saint-Malo)
(semaine en pension complète à partir de 700 €)


30-31 mai :

Aquarelle et randonnée sur les pas de Gustave Courbet entre Lods et Ornans (Doubs)
(week-end à partir de 220 €)


5-11 juillet et 23-29 août :

Aquarelle et randonnée en Haut-Jura au gîte de la Chandoline à Lajoux (Jura)
(semaine en pension complète à partir de 605 €)
 

vendredi 12 septembre 2014

Au fleuve de Loire







Samedi dernier au petit matin, la Loire à Pouilly.
Vous pouvez toujours agrandir les images par un simple clic.
Au fleuve de Loire est le titre d'un beau poème de Joachim du Bellay.