jeudi 5 juin 2014

Le rose et le vert


Quelquefois, le sujet vous invite, vous donne rendez-vous, vous somme de prendre les pinceaux. Rencontrées, fraîches et joyeuses, au marché, ces trois roses épanouies au soleil de l'atelier m'ont facilement convaincue de passer un peu de temps en leur compagnie. J'ai remisé mes obligations professionnelles, laissé la vaisselle s'empiler au fond de  l'évier et la lessive sécher dans le tambour de la machine.


Je les ai croquées, étudiées. 
Je les ai proposées à la sagacité de mes élèves de l'Atelier. 
J'en ai esquissé une dans le cahier bleu et trois dans le cahier gris 
(dont je vous reparlerai un jour)
 
 

Je les ai contemplées, je les ai senties. 
Je les ai peintes et repeintes. 

Par la grâce de leur présence, ma semaine tout entière est en train de se colorer de rose et de vert.




(à suivre...)

8 commentaires:

  1. Deliziose,come le tue parole!
    Lieto giorno!
    Ciao
    Luci@

    RépondreSupprimer
  2. c'est toujours un plaisir de te lire.j’aime que tu dévoiles ta façon de t'approprier un sujet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus souvent, le chemin vers un sujet fait déjà partie du tableau, je trouve. Merci Isabelle, Merci Lucia

      Supprimer
  3. Superbe lumière pour la 1ère photo :-)
    Au fait!!! le gorafi, le rafigo, le gofira..ch'saisplus :-) help!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Legorafi.fr. Toutes les infos idiotes qui vous manquaient. Attention : AUCUNE n'est vraie (contrairement à ce que croient certains gentils commentateurs de ce site...)
      Une de mes lectures favorites...

      Supprimer
  4. Après "le mystère de la chambre jaune", voici "le mystère du cahier gris", en exclusivité mondiale sur ce blog, à ne pas manquer...

    RépondreSupprimer
  5. Magnifique, ces roses, tout en finesse !!

    RépondreSupprimer