dimanche 11 mai 2014

Plaisir des portes


Qui faisait récemment remarquer sur ce blog que les portes marocaines 
ont souvent la forme de trous de serrure ? 
Manière d'aiguiser notre envie de savoir ce qu'elles dissimulent.


5 commentaires:

  1. je tiens à préciser serrures anciennes ! tu sais celles qui se fermer avec de grosse clés !!
    alors derrières ces portes j’imagine un patio avec plein de fleurs des plantes qui apportent ombre et fraicheur , avec une jolie fontaine ou le doux clapotis de l'eau berce le petit singe vert qui fait la sieste dans un grand hamac pendant ce temps Anne assise sur un fauteuil en rotin peint ..........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiii.... j'en ai vus, des comme ça ! Notamment un jardin andalou, à Meknès, gardé par un fort sympathique chat borgne et ensommeillé. Il t'aurait plu...

      Supprimer
  2. Ouvrir une porte, c'est être trans-porté!
    Il y a des portes qui nous transportent plus loin que d'autres...
    Tiens, ça me donne une idée de billet!
    Bises d'Ep'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'attends ça avec impatience.

      " Les rois ne touchent pas aux portes.

      Ils ne connaissent pas ce bonheur: pousser devant soi avec douceur ou rudesse l'un de ces grands panneaux familiers, se retourner vers lui pour le remettre en place, tenir dans ses bras une porte.

      Le bonheur d'empoigner au ventre par son noeud de porcelaine l'un de ces hauts obstacles d'une pièce; ce corps à corps rapide par lequel un instant la marche retenue, l'oeil s'ouvre et le corps tout entier s'accommode à son nouvel appartement.

      D'une main amicale il la retient encore, avant de la repousser décidément et s'enclore, ce dont le déclic du ressort puissant mais bien huilé agréablement l'assure."

      Francis PONGE ( le parti pris des choses)

      Supprimer
  3. J'aime ! (Up)


    (et j'aime aussi Ponge)

    RépondreSupprimer