vendredi 30 mai 2014

Car il est bien court, le temps des...





       CERISES








(Du cahier bleu, resté trop longtemps endormi 
et qui reprend du service après une soirée de cueillette au jardin.)

12 commentaires:

  1. Cette aquarelle enlevée, comme il faut, avec brio, me renvoie à la chanson Le temps des cerises, qu'interprétait merveilleusement, Mouloudji. Combien sommes nous maintenant à nous souvenir de la forte symbolique de cette chanson, pas si anodine que cela.
    Belle fin de semaine, Anne.

    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Symbolique qui pour un peu serait d'actualité, n'est-ce pas, Roger ?

      Supprimer
  2. Miam! Vive les pendants d'oreilles à croquer!
    Connais-tu le livre jeunesse "Le temps des cerises" illustré par Philippe Dumas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne le connaissais pas. Après une brève recherche web, il a l'air super. Je vais en parler au gai rossignol, au merle moqueur, et on va aller fouiner chez notre libraire...

      Supprimer
  3. je peux témoigner, elles ont plutôt bonnes les cerises à Ghis :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aussi bonnes que les radis de ton jardin, que je voulais croquer (avec mes pinceaux) et que j'ai par mégarde... croqués (avec du beurre) !

      Supprimer
  4. mais ils pensent qu'à dévorer....DU vert du vert et même du rouge...

    RépondreSupprimer
  5. Ah, le temps béni des cerises. J'en mange tous les soirs, directement cueillies sur l'arbre..Celle ci sont très appétissantes.

    RépondreSupprimer
  6. elles ont l'air bien juteuses , et le clafoutis était bon ??? j'en aurais bien mangé un petit bout !

    RépondreSupprimer
  7. C'est par les fleurs, les fruits et les légumes que j'ai fait la rencontre de l'aquarelle. J'ai donc un grand faible pour tes cerises !

    RépondreSupprimer