vendredi 15 novembre 2013

Référence : Rien Poortvliet


J'ai évoqué dans un article, l'an dernier, le travail de l'aquarelliste anglaise Edith Holden (voir ICI) qui a joué un grand rôle dans le développement de mon goût pour l'aquarelle. Le défi n° 40 de Charlotte ("dessiner un bonnet rouge") me fournit - paradoxalement - l'occasion d'évoquer pour vous une autre de mes grandes références, découverte dans l'enfance et jamais reniée depuis : le peintre animalier et illustrateur hollandais RIEN POORTVLIET (1932-1995).

C'est l'énorme succès de son livre Les Gnomes, publié avec la complicité de Wil Huygen, qui lui apporte la notoriété... et le fait entrer dans la bibliothèque familiale. Tandis que ma petite soeur s'amuse sans fin avec le pop-up pour enfants sur le même thème, je me glisse avec délices dans cette énorme encyclopédie relatant par le menu la vie et les moeurs de ces petits personnages au bonnet rouge. Ils vivent des centaines d'années, sortent à la nuit tombée, ont des maisons de rêve creusées sous les racines d'un chêne... et moi j'irai bien habiter chez eux.


Mais ce qui fait peut-être le caractère exceptionnel de ce livre, c'est que Poortvliet est également (et surtout) un peintre naturaliste de grand talent, qui insère ses personnages fantaisistes dans un monde à la fois réaliste et magnifié par sa manière de représenter la nature. Les années passant, j'ai continué de me plonger dans le livre magique, mais cette fois pour me promener sans fin dans ses champs de neige, ses sous-bois au crépuscule, ses bords d'étang envahis de roseaux. J'ai bien peur qu'aujourd'hui, le livre (qui est toujours dans la bibliothèque de mes parents) ne soit maculé de toute les taches de peinture que j'ai faites à force d'en recopier page après page les plus beaux paysages.




 
Si ce chasseur passionné est l'auteur de nombreux ouvrages, en néerlandais ou en anglais, sur la chasse et la vie animale, ses livres publiés en français restent peu nombreux. Hormis Les Gnomes et sa version jeunesse Le livre secret des Gnomes, je ne saurais trop vous recommander L'arche de Noé (Paris, Gerfaut-Club), consacré à ses extraordinaires portraits d'animaux.Il a également publié Dessins de Chasse (Montbel), d'où sont extraits certains des dessins ci-dessous.




Rien Poortvliet est mort prématurément à l'âge de 63 ans. Je ne peux m'empêcher de regretter toutes les merveilles qu'il n'a pas eu le temps de nous donner à contempler.



Un musée lui est consacré aux Pays-Bas : http://www.rienpoortvlietmuseum.nl/index.php
Pour ceux qui voudraient en voir davantage, cette courte vidéo (53 s) glanée sur YouTube vous présente quelques-unes de ses oeuvres  : 



Ah ! Au fait, puisque c'est de là que tout est parti : voici donc ma réponse au défi de Charlotte "dessinez un bonnet rouge" (pour mémoire, Charlotte est bretonne !)




20 commentaires:

  1. Mon exemplaire est lui aussi taché et écorné, et moi aussi est passé des heures à vivre en imagination dans ces maisons-là. D'ailleurs, à bien y réfléchir, ne serait-ce pas là que nous nous sommes rencontrées la première fois ?

    RépondreSupprimer
  2. Ouiiiii ! Ça doit forcément être ça, tu as raison.
    Quelle idée magnifique...

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai reconnu de suite ce matin ce gnome, j'ai moi aussi lu ses aventures à mes enfants mais je crois que c'était plus pour moi :-) à l'époque. J'ai gardé ce livre géant que je lirai peut-être un jour à mes petits-enfants, comme cela je retomberai à nouveau en enfance ! Merci Anne pour ce beau souvenir

    RépondreSupprimer
  4. J'ai le souvenir d'une maison en carton où de petits livres de 5X5 prenaient place dans chaque étage de cette maisonnette...Tous les contes s'y tenaient...Depuis quelqus temps , comme chacun sait ou devrait savoir ou doit s'y attendre..Les souvenirs d'enfance refont surface et je cherche partout même dans d'autres pays cette jolie collection .alors si quelqu'un sait???merci de me le faire savoir dile

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ALORS ??? PERSONNE ne connait cette MAISON remplie de PETITS LIVRES???

      Supprimer
    2. Personnellement, ça ne me dit rien, je suis désolée, ma pauvre...

      Supprimer
  5. He is a little bit forgotten today unfortunately, the painter of nature Rien Poortvliet. I am so happy you reminded me of him and his wonderful book about the gnomes, thank you, Anne!

    RépondreSupprimer
  6. Ces paysages d'hivers sont fabuleux. Ce billet me fait penser au livre qui m'a le plus fait rire de tous ceux que j'ai lu, "Le grand livre des gnomes" de Terry Prachett. A conseiller aux adultes et aux enfants :-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent auteur, Terry Pratchett ! Mais je dois dire que je n'ai pas lu "Le grand livre des Gnomes". Zut alors...

      Supprimer
  7. Et bien chez nous aussi il y avait ce livre des gnomes... ! Mais je ne me souvient pas l'avoir copié, et je ne connaissais pas ses aquarelles naturalistes ! Pour info par rapport à ta question sur mon blog, non mes jus d'aquarelles ne sont pas noircis par le crayon même gras. Il faut dire aussi que justement sur les fenêtres, je ne passe pas forcément tellement de "jus", juste quelques petites touches bleutées sur les carreaux et pas trop humides. Ton gnome est super !

    RépondreSupprimer
  8. Peut-être avais tu le "petit" livre, qui ne comportait pas tous ces magnifiques paysages à l'aquarelle.
    Pour le crayon, je suis épatée par la finesse de ton travail ! Lors de mon stage avec Claire Felloni, elle m'a expliqué qu'elle fixait le trait ( les légendes, essentiellement) avec un mélange d'eau et de fiel. As-tu déjà utilisé cette technique ?

    RépondreSupprimer
  9. Je pense que c'était le gros livre... mais cela fait si longtemps... !
    Surtout de la patience plus que de la finesse je trouve. Ha non je ne connais pas cette recette d'eau et de fiel. Pourtant son crayon ne semble pas si gras pour ses légendes, enfin chacun sa technique. Moi pour l'aquarelle j'ai appris toute seule, "sur le terrain" je n'ai jamais pris de cours ou fait de stage mais j'imagine que ça doit être très enrichissant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas rire : moi non plus; jamais de cours, jamais de stage, c'est maintenant que je m'y mets ! C'est la première fois de ma vie que j'apprends la théorie de ce que je pratique depuis 30 ans... sauf que l'aquarelle - ce ce n'est pas Claire Felloni qui me contredira - EST une pratique avant d'être une théorie.
      Et ke trouve ça aussi enrichissant du point de vue de la transmission de gestes (pratique) que de techniques d'enseignements (pédagogie) et que d'idées intellectuelles, du type de la composition chimique des pigments (théorie). Bref, que du bon !

      Supprimer
  10. Moi aussiiii, j'ai usé mes crayons d'enfant à reproduire Poortvliet.
    Nous aurions tous ce point commun. Serais ce lui qui nous à transmis le virus du pinceau ?
    En tout cas ton travail est très réussi, Anne. Pleine forme !

    RépondreSupprimer
  11. J'adore Edith Holden. C'est une de mes inspiratrices !(avant que tu en deviennes une, inspiratrice...) J'ai admiré l'un de ses livres il y a longtemps et le fait que tu en parles me fait vraiment plaisir. Merci beaucoup Anne !

    RépondreSupprimer
  12. J'avais bien reconnu le gnome de Rien Poortvliet (mais c'est normal, je suis Hollandaise, et ai plusieurs livres de lui). Il est magnifiquement bien réussi !!

    RépondreSupprimer
  13. Cet article m'ayant mis drôlement l'eau à la bouche, je me suis dépêchée d'acheter ce livre magique. Je ne suis pas déçue ! Il est plein de poésie, magnifique, drôle, aussi bien pour les petits que pour les grands. Du coup, je vais l'offrir... Anne : objectif réussi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il vient d'être réédité ? C'est génial que ça te plaise, c'est toujours un grand plaisir de partager un bonheur de lecture.

      Supprimer
    2. C'est effectivement l'édition de 2010, que j'ai trouvé sans problème.

      Supprimer