lundi 7 octobre 2013

Ô Ciel !

La semaine dernière à l'Atelier, avec les débutants 2e année, nous avons étudié les effets de ciel. On ne plaisante pas avec la pédagogie : prise d'un zèle frénétique, j'ai momentanément interrompu mes méditations sur l'automne pour un voyage d'étude personnel ce week-end à la Grande Motte. La vie d'aquarelliste a de ces côtés pénibles...





15 commentaires:

  1. Je te reconnais bien là : conscience professionnelle avant plaisir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, exactement : boulot, boulot !
      ;-)

      Supprimer
  2. Et là, à ça, vous voudriez rajouter des couleurs et de l'eau ? (Up)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, là, rien à dire, je m'incline ! Tout est dit.

      Supprimer
  3. QUOI????? Tu étais ici? C'est vrai qu'on a des ciels fantastiques en ce moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans ce coin-ci que tu es, maintenant, Cathy ? J'ai beau savoir que tu es rentrée, je t'imagine toujours en Afrique du Sud...

      Supprimer
  4. Waouh !!! Quelle lumière ! Des cieux, mais des reflets aussi ! Pourtant d'habitude je n'aime pas trop les photos de couchers de soleil ( trop clichés ) mais là OUI ! Merci de nous les montrer !
    Bises,
    Céline.

    RépondreSupprimer
  5. La baguenaude est une bien belle invention qui vaut tous les alibis du monde. Elle nous emporte, nous séduit, nous fait rêver, nous déplace, nous offre le temps que nous n'avons pas, nous ouvre les yeux, nous émeut et sans le moindre remord. on peut regarder à l'envi, voir sans toucher, goûter au silence, écouter son cœur battre, sentir la fragrance de la vie. La "bageunaudeuse" est alors, comme vous l'étiez à la Grande Motte, une femme libre d'aimer la terre entière au point de vouloir la peindre à la prochaine occasion.
    Amitiés.

    Roger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces mots, Roger. Vous qui vous y connaissez en baguenaude et en liberté...

      Supprimer
    2. La baguenaude n'est pas une invention, mais bien le fruit du baguenaudier, espèce de gousse en forme de petite vessie pleine d’air et qui éclate avec bruit lorsqu’on la presse entre les doigts.

      Supprimer
    3. Donc il ne faut jamais presser la baguenaude, de peur qu'elle n'éclate. Traitons-la avec douceur...

      Supprimer
  6. Beautyful photos!!! Thank you for sharing these!

    RépondreSupprimer