lundi 15 avril 2013

Les bonheurs de l'aquarelle, une philosophie du printemps



Par un petit matin de printemps, constatez en ouvrant vos volets que les hirondelles sont arrivées, que les merles chantent et que la forêt vous appelle.
Partez en chantant pour votre coin à jonquilles et découvrez que : oui, elles sont bien là !


 

Prélevez-en une bonne quantité, tout en vous imprégnant de l'odeur de la mousse, du spectacle des premiers papillons, de l'effort admirable de ces minuscules feuilles vertes qui tentent partout de recouvrir le brun des branches nues. Reconnaissez le bonheur quand il passe.




Au retour, disposez en bouquet. Prenez une douche, mettez de la crème après-soleil (et oui : vous avez le nez rouge !) et allez vous coucher.


Le lendemain matin, éveillée tôt par le souvenir de vos jonquilles, installez-vous dès potron-minet dans l'atelier. Ouvrez la fenêtre : il fait encore frais mais la journée promet d'être magnifique. Une tasse de thé, une cantate de Bach, un jaune de cadmium moyen bien intense et la feuille blanche qui vous fait de l'oeil...
Dans votre bouquet, peignez l'or des trompettes et le citron pâle des pétales, le reflet du ciel sur le pot vernis. Et puis les chant des merles, la danse des papillons, l'odeur de la mousse, et même le coup de soleil !

Il est dix heures et vous avez fini. Peut-être n'avez vous pas pleinement capté tout le bonheur de la veille, mais qu'importe : il était là aussi, dans l'épanouissement du jaune sur la feuille humide, dans la musique tressée au chant des oiseaux et dans le parfum du thé. 


Décrochez le téléphone et appelez les copains : car la forêt vous appelle !
Alors, repartez en chantant pour votre coin à jonquilles...



15 commentaires:

  1. Une fleur parmi le fleurs.....
    Ton aquarelle est très belle toute en transparence et en légèreté.

    RépondreSupprimer
  2. Que c'est doux et poétique,
    eh oui, il faut savoir trouver le bonheur dans les petits moments du quotidien... il est souvent tout près et on ne prend pas assez le temps de se "poser" pour l'apprécier....
    Quelle belle aquarelle... tellement remplie de douceur, de lumière et de ... bonheur !

    RépondreSupprimer
  3. tout est là! merci de ce moment de poésie

    RépondreSupprimer
  4. Promenons nous dans les bois..tant que Anne n'y est pas...si Anne y était les jonquilles passeraient...

    RépondreSupprimer
  5. JE SUIS Contente de savoir que tu es allée cueillir des jonquilles c'est un doux bonheur ennivrant..CE jaune nous reveille d'une longue torpeur..les as tu trouvées vers FLEUREY?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Odile, dans les bois entre Fleurey et Ancey, il y en avait des millions : Filip n'a pas à s'inquiéter, j'en ai laissé deux ou trois !

      Supprimer
  6. Une bien belle recette du bonheur! :)

    RépondreSupprimer
  7. Tu dis si bien les petits bonheurs du jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu t'y connais en petits bonheurs, Charlotte, et en récit de petits bonheurs aussi, que je savoure sur ton blog.

      Supprimer
  8. Mariage de bleu et de jaune. Magnifique!!!

    RépondreSupprimer
  9. Savoir profiter des petits bonheurs quand ils passent, c'est ma philosophie... et mes passages sur ton blog sont autant de moments de vrai bonheur.

    RépondreSupprimer
  10. nom d'un petit bonheur17 avril 2013 à 09:42

    SAVOIR DISCERNER LES SIGNES DU BONHEUR ET NE PAS LE PERDRE DE VUE... DANS LES MOMENTS DIFFICILES
    ET QUI A DIT " on reconnait le bonheur dans notre vie, lorsqu'il nous a quitté"????? il serait donc impératif de le distinguer et de savoir de quelle nature il est... et ou il se trouve ?
    c'est un exercice interesssant...ESSAYEZ dile

    RépondreSupprimer
  11. chouette ! j'adore , et le résultat est magnifique , vraiment très joli ce bouquet avec ce beau vase bleu ! je te souhaite un bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  12. je fais un p'tit passage et j'apprécie toujours autant tes créations.....
    en ce moment j'ai bien un peu le pinceau (huile) qui me titille mais pas le temps, la saison a redémarré, la flânerie n'est plus à mon programme !
    bonne continuation !

    RépondreSupprimer