samedi 1 septembre 2012

Cueillette


Prunelles, au bord d'un chemin

8 commentaires:

  1. Réponses
    1. OUI MAIS pas directement il faut les cueillir et puis les faire macerer et ensuite les FAIRE distiller pour obtenir de la prunelle ... sinon c'st "hard"...mais si quelqu'un sait comment les utiliser autrement , je prends...
      en aquarellle "le maitre" cela rend bien... il est vrai que cette année , autant le verger et pour la premiere fois ne donne aucun fruit, autant je vois que les prunelles sont nombreuses.... DILE

      Supprimer
    2. Moi, on m'a toujours dit qu'il ne fallait pas les cueillir avant les premières gelées...
      Je suis amoureuse de leur improbable bleu.

      Supprimer
  2. Par le fait, les prunelles ont même deux bleus, car elles sont couvertes d'une pruine, une poussière cireuse, tout comme les grains de raisin. Elle leur donne ce bleu un peu métallique, un peu aile d'oiseau, qui penche doucement vers on ne sait quelle valeur sûre de gris. Mais frottez-les un peu et apparaît le bleu foncé de la peau.

    Un bleu qui en cache un autre, quelle mise en train pour Anne !

    RépondreSupprimer
  3. Très belle aquarelle avec ce bleu qui réveille les verts... presque autant qu'un rouge !

    RépondreSupprimer
  4. Lumineux, frais, léger, on sent presque le vent qui agite les feuilles.

    RépondreSupprimer
  5. J'en ai le goût -- rien qu'en regardant l'image -- et je me souviens du courage qu'il faut pour réessayer en prenant une mine régalée. Et je me souviens des rires et des cris des filles qu'on a su entraîner dans cette aventure. (Up)

    RépondreSupprimer
  6. Ces prunelles sont tellement lumineuses! Elles me rappelle ces billes de verre bleues que j'avais vues à Murano.
    Merci pour tes encouragements, ils me sont très précieux; j'apprécie tellement ton coup de pinceau et ta sensibilité qui le guide si bien!
    Yvonne

    RépondreSupprimer