lundi 27 juin 2011

L'herbe du champ d'à côté (suite)


Que faire d'un week-end maussade, quand les orages vous condamnent à rester chez vous ? Une petite séance de travail avec un aquarelliste reconnu, par exemple...  Après les peintres indiens, c'est au tour de l'aquarelliste Xavier Swolfs de nous servir de modèle pour un samedi haut en couleurs. Et cette fois-ci, parce que c'est encore plus rigolo, Hervé (monsieur Bleu de Prusse à la ville) et moi-même travaillons les mêmes sujets.


 Nous sommes partis ici d'une marine tirant vers l'abstraction.

L'aquarelle de Xavier Swolfs

En trois étapes, je m'éclate avec la couleur et j'oublie de réserver suffisamment de clarté sur la mer. Tant pis : nos échecs nous en apprennent au moins autant que nos réussites !

étape 1
étape 2
et 3 : résultat final très moyen !

Absolument pas échaudés par les médiocres performances du samedi, nous remettons ça le dimanche, avec un sujet plus continental. Nous gagnons en légèreté et  nous amusons à comparer nos résultats respectifs.


Du coup à l'Atelier, mercredi, Françoise se lance à son tour. Autre ambiance, autre défi. 
Merci à Anne-Marie qui nous a fait découvrir le livre de X. Swolfs La couleur de l'eau, que nous n'avons pas fini de scruter avec un intérêt un peu jaloux.

4 commentaires:

  1. Bravo ! à tous les deux ! j'aime particulièrement les arbres et leur reflet. je ne sais laquelle des deux je préfère : celle de droite en fait mais je préfère l'eau de gauche ! en tout cas j'adore aussi les aquarelle de X. Swolfs

    RépondreSupprimer
  2. Merci Izys !
    Ca ne se voit pas très bien mais j'ai mis un lien caché qui, en cliquant sur le nom de Xavier Swolfs (au début du message) permet d'accéder à son site perso.

    RépondreSupprimer
  3. Je retiens surtout de cette expérience, que nos couleurs étaient différentes, nos techniques différentes, et que tout compte fait le résultat est proche. Mais aussi que l'on se reconnait dans le résultat, nos styles sont très visibles.

    RépondreSupprimer
  4. J'en reste sans voix!! Vous avez dû vous régaler! Quel weekend merveilleux! Vive le temps maussade! ;-)

    RépondreSupprimer