mardi 8 février 2011

Une bonne raison de s'indigner (il n'en manque guère)

Je n'ai pas ici pour habitude de renvoyer vers d'autres lieux de débat, préférant  consacrer ce blog à la mise en scène des petits plaisirs et des beautés discrètes de l'existence (la mienne, le plus souvent). 
Mais voici : parmi les plaisirs et ces beautés figurent au premier plan la lecture, les livres, les librairies, les bibliothèques, les maisons de livres, les murs tapissés de volumes renfermant chacun une histoire... Alors quand on apprend ce qui se passe en Grande-Bretagne, il y a de quoi frémir... ou peut-être se réjouir : les Britanniques ont une longue tradition de résistance dont les Français seraient bien inspirés, parfois, de s'inspirer.

détournement d'affiche de Phil Bradley
Ainsi donc, l'Angleterre est en train de mettre en coupe réglée son réseau de bibliothèques, au motif que l'on peut désormais trouver n'importe quel texte sur internet (ce qui ont essayé apprécieront). 400 bibliothèques sont menacées de fermeture. Information lue sur le blog de Pierre Assouline : La république des Livres. Pour en savoir plus, c'est à lui que je vous renvoie. Vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous :

3 commentaires: