jeudi 27 mai 2010

L'heure est à la botanique


Même en laissant de côté la marine ou le paysage de facture classique, l'aquarelle permet plusieurs types de travaux très différents : à côté du dessin de voyage, léger, souvent rapide, parfois à la limite de la prise de notes, on trouve le dessin d'illustration (que j'utilise actuellement pour la réalisation de l'affiche de la Confraternité des pèlerins de Compostelle en Bourgogne, dont je vous reparlerai). Et puis cette tradition de la planche naturaliste : botanique, mycologie, entomologie... Tant de formes et tant de couleurs à apprivoiser !
Ces jours-ci, j'ai mis le nez dans mes guides naturalistes, et j'ai même proposé à mes élèves de faire la même chose. Précision du trait, peinture à sec, pinceau très chargé en pigments : l'exercice est intéressant, je vous le recommande.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire