jeudi 8 avril 2010

Une couleur spirituelle


Des amis de passage sur ce blog m'offrent une bien belle idée : le bleu est une couleur spirituelle car elle ne se mange pas. Ce qui est bleu ne peut nourrir que l'esprit !
Nourrissons notre esprit, donc. Pour illustrer ceci, voici une aquarelle dans les tons de ciel.

6 commentaires:

  1. Oserai-je citer les grands auteurs : "j'avais pensé à un joli camaïeu de bleu marine, comme je sais que vous aimez bien..."
    Superbe ton aquarelle!
    En revanche, le bleu aussi se mange ou au moins se boit : curacao bleu, par exemple.
    Et les macarons à la violette, alors?
    Bises

    RépondreSupprimer
  2. Les macarons à la violette, comme leur nom semble l'indiquer, sont... violettes (du moins quand ce sont des macaronnes)!
    Pour le curaçao, d'accord.
    Mais qui est ce grand auteur ?

    RépondreSupprimer
  3. Hé, hé!
    Les macarons à la violette ne sont pas forcément violets. J'en ai connu des bleus et même des roses, c'est vous dire, ma pov'dame!
    Les choses ne sont plus ce qu'elles étaient.
    Et après tout, qu'est-ce qu'une violette?
    Une fleur bleue un peu rougissante de voir qu'on s'intéresse à elle.

    RépondreSupprimer
  4. Joli ! Ce qui ne nous dit toujours pas de quel grand auteur il s'agit... C'est un jeu ?

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'aime bien le bleu d'Auvergne...

    RépondreSupprimer
  6. Délicieux, avec les macarons à la violette !

    RépondreSupprimer